Don par téléphone

Contacter la fondation de l’Université Laval au 418-656-3292


Don par la poste

Imprimer cette fiche remplissez-la et postez-la avec votre paiement à l’adresse suivante :

Faculté des sciences sociales
Pavillon Charles-De Koninck
1030, av. des Sciences-Humaines
Local 3456-E
Québec (Québec) G1V 0A6

Implications étudiantes

Jeux de science politique : la victoire pour Laval

Après une quatrième place aux jeux de l’an dernier, la délégation de l’Université Laval était déterminée à gagner l’édition de cette année. Ayant lieu les 10-11-12 janvier dernier à l’UQAM, les vingt-quatre délégués de l’Université Laval ont rapporté la coupe à la maison.

Bien avant de se déplacer vers la métropole, les responsables de la délégation doivent faire plusieurs activités de financement. Il coûte aux alentours de 5000 $ de participer à cette compétition. L’association des étudiants en science politique de l’Université Laval, elle aussi, y participe financièrement. Après avoir trouvé cette somme d’argent, les chefs peuvent faire un appel de candidatures. Au total, 24 personnes sont ainsi choisies pour représenter leur université dans les cinq épreuves que constituent les Jeux. Une dernière épreuve consiste à présenter le volet social de la compétition sur les médias sociaux. Les délégués ont un mois de préparation avant leurs épreuves respectives.

La délégation a aussi eu l’appui du corps professoral de l’Université Laval. C’est surtout lors de l’épreuve du cas académique que ces derniers ont été utiles. L’équipe formée de Marie-Pier Bernard et de Patricia Gilbert a pu compter sur l’aide de Monsieur Bodet, professeur au département de science politique. Cette épreuve est un véritable défi, car les délégués doivent user de créativité pour résoudre la situation présentée. « Le cas académique présente aussi ce problème où certaines équipes ne comprennent pas le sens de la question », ajoute Loic Veza, chef de la délégation de l’Université Laval. Lorsqu’il s’agit du cas académique court, les membres ne reçoivent l’énoncé que la journée même. Les deux équipes de l’Université Laval pour les cas académiques court et long ont terminé deuxièmes.

Six universités s’affrontent : l’UQAM, l’UdeM, l’Université Laval, l’Université de Sherbrooke, Concordia et Ottawa. L’université qui a gagné les honneurs trois ans de suite et qui était à battre est sans contredit Sherbrooke. « Vous savez quand ça fait 3 ans que vous êtes en compétition et que c’est toujours les mêmes qui gagnent, vous commencez à développer une certaine peur de l’adversaire », dit Maxime Simoneau, chef de la délégation. Il assure cependant que Loic Veza et lui ont eu confiance en leur équipe jusqu’au bout.

La rivalité Québec-Sherbrooke était au cœur de plusieurs épreuves. La délégation lavalloise a gagné l’épreuve sportive cette année; le hockey cosom, s’illustrant par une victoire de 3 à 2. Laval a été consacrée en prolongation avec les buts de Francis Roy et de Jean-Michel Allard-Prus. L’équipe à l’épreuve du jeu-questionnaire a aussi gagné en finale contre Sherbrooke. Des questions dans plusieurs catégories comme la politique canadienne et québécoise étaient au menu.

La grande surprise de cette édition 2014 pour les deux chefs? La victoire de leur délégation, malgré le fait qu’ils n’ont pas bien performé lors de l’épreuve du discours. « Une expérience qui est enrichissante, tant sur le plan humain qu’intellectuel », dit Loic Veza.

Article de Marie-Ève Duchesne, publié dans l'Impact Campus, le 20 janvier 2014

 

Pour des projets porteurs d’avenir
La Faculté des sciences sociales favorise  l’implication des étudiants afin qu’ils réalisent leurs propres projets, s’impliquent dans leur communauté et crée un milieu de vie dès plus dynamique.

Les possibilités d’implications sont nombreuses voir presque qu’infinies :

  • Participation à des concours
  • Participation et implications à des festivals, congrès, soirées bénéfices, etc..
  • Implication dans les associations étudiantes
  • Membre rédacteurs de journaux étudiants
  • Etc.

Caroline Pelletier
Étudiante à la maîtrise en sociologie

Implications étudiantes :

  • Membre du comité de direction de la revue Aspects sociologique
  • Direction d’un numéro dans la revue Aspects sociologiques

« Mon implication à la revue Aspects Sociologiques m’a permis de participer à la réflexion sociologique, tant comme correctrice que comme membre du comité de direction et directrice d’un numéro. De plus, grâce aux conférences organisées conjointement par le Département de sociologie et la revue, j’ai pu poursuivre mes réflexions et accroître mon réseau de contacts. »

© 2010 Université Laval. Tous droits réservés. Ce site est sous la responsabilité du Centre de services APTI de la Faculté des sciences sociales.
Questions et commentaires