Don par téléphone

Contacter la fondation de l’Université Laval au 418-656-3292


Don par la poste

Imprimer cette fiche remplissez-la et postez-la avec votre paiement à l’adresse suivante :

Faculté des sciences sociales
Pavillon Charles-De Koninck
1030, av. des Sciences-Humaines
Local 3456-E
Québec (Québec) G1V 0A6

Nouvelles

Le trésor perdu de la politique

25 décembre 2013

Le trésor perdu de la politique

25 novembre 2013

Espace public et engagement citoyen

Sous la direction de Diane Lamoureux

Qu’est-ce qu’être une intellectuelle critique aujourd’hui ? Comment se situer par rapport aux luttes sociales ? Que signifie l’engagement citoyen à l’ère du néolibéralisme ? En prenant appui sur la pensée d’Hannah Arendt, Diane Lamoureux tente de répondre à ces questions dans six textes – dont un sur le Printemps érable – qui reflètent son parcours d’universitaire, de militante et de féministe.

Pour elle, le rôle des philosophes politiques dans les démocraties occidentales contemporaines est d’entretenir le processus de réflexivité des sociétés sur elles-mêmes. Mais cette contribution au débat public devrait davantage se faire en soulevant des questions qu’en apportant des réponses, car la politique est d’abord et avant tout une activité collective qu’il convient de « déprofessionnaliser ». Pour débusquer l’injustice, la domination et l’oppression, Diane Lamoureux suggère de miser sur les pratiques délibératives et l’intelligence citoyenne : « Ce que je propose, c’est une pratique d’accompagnement/aiguillonnage citoyen qui refuse le confort, l’indifférence et le cynisme et qui reconnaît que toute vérité est au mieux provisoire et locale. »

Avec un souci constant de solidarité et d’inclusion, Diane Lamoureux insiste sur la diversité des luttes contemporaines pour l’émancipation, sur l’importance de la référence aux droits et sur l’aspiration à une autre forme de démocratie. Elle nous invite, du même souffle, à retrouver ce « trésor perdu » de la politique.

Ces textes [...] possèdent [...] un indéniable goût de liberté, une posture rebelle, un entêtement salutaire à s’inscrire dans la dissidence et la résistance face à la domination, face aux institutions, face aux pouvoirs. – Lorraine Guay

Pour plus de renseignements, cliquez ici !