Don par téléphone

Contacter la fondation de l’Université Laval au 418-656-3292


Don par la poste

Imprimer cette fiche remplissez-la et postez-la avec votre paiement à l’adresse suivante :

Faculté des sciences sociales
Pavillon Charles-De Koninck
1030, av. des Sciences-Humaines
Local 3456-E
Québec (Québec) G1V 0A6

Nouvelles

Ils ont dit...

12 décembre 2013

Sur les inégalités sociales

Partout dans le monde, les écarts entre les riches et les pauvres s’accroissent depuis 30 ans. Pour résorber les inégalités, certains économistes suggèrent de hausser massivement les impôts des riches, comme l’ont fait la France et la Suède. «Au Québec, le taux d’imposition marginal de 50 % est le plus élevé du Canada, dit Jean-Yves Duclos. Nous sommes à la limite du tolérable dans le contexte d'une économie ouverte. Hausser les impôts n'est pas une solution. Et les écarts de revenus ne sont pas le principal problème du Québec.»

Jean-Yves Duclos, professeur au Département d’économique
La Presse, 7 décembre

Sur les façons de gagner plus d’argent

À l’approche des Fêtes, les multinationales américaines Walmart et McDonald’s ont suggéré à leurs employés de vendre en ligne les cadeaux reçus dont ils ne voudront pas. Or, ces entreprises ont déclaré des profits nets de plusieurs milliards de dollars en 2012. «On assiste à un détournement du concept d'entraide, dit Yvan Comeau. L'intention est d'améliorer les conditions de vie d'employés mais, pour cela, les entreprises disposent d'un mécanisme qui s'appelle le salaire et dont on ne parle pas ici.»

Yvan Comeau, professeur à la Faculté des sciences sociales
Le Devoir, 21 novembre

Sur les dangers reliés aux «sextos»

Selon une enquête menée par Francine Lavoie, les filles seraient davantage portées que les garçons à envoyer des photos sexuellement suggestives d’elles-mêmes sur les réseaux sociaux. Plusieurs ados de 14 à 17 ans pensent ainsi que les «sextos» ne pourront pas leur nuire à l’avenir. «Les jeunes sont un peu trop optimistes selon moi, car il y a des dangers qui sont bien réels, estime Francine Lavoie. Par exemple, une photo peut voyager longtemps sur Internet.»

Francine Lavoie, professeure à l’École de psychologie
Le Soleil, 7 novembre

 

Source: Le Fil