Don par téléphone

Contacter la fondation de l’Université Laval au 418-656-3292


Don par la poste

Imprimer cette fiche remplissez-la et postez-la avec votre paiement à l’adresse suivante :

Faculté des sciences sociales
Pavillon Charles-De Koninck
1030, av. des Sciences-Humaines
Local 3456-E
Québec (Québec) G1V 0A6

Nouvelles

Les dépenses en santé au Québec : un enjeu à long terme selon un professeur de la Faculté

17 décembre 2013

La dernière simulation du groupe de recherche SIMUL, dont Jean-Yves Duclos, professeur au Département d’économique de l’Université Laval, fait partie, estime que les dépenses publiques de santé du gouvernement du Québec pourraient augmenter de 29,8 G$ de 2013 à 2030. Ces résultats démontrent que, à long terme, les prévisions du gouvernement à l’égard des dépenses publiques en santé, jusqu’à présent évaluées à moyen terme, seraient insuffisantes.

Toujours d’après la SIMUL, plusieurs facteurs influenceront les dépenses publiques en santé. En effet, environ 14,4 G$ proviendront des effets du vieillissement de la population, 3,8 G$ seront dû à l'accroissement de la population par l'effet de l'immigration, et 18,2 G$ proviendront de la croissance des coûts structurels des soins de santé.

Selon M. Duclos dans un article du Huffington Post Québec, « [le] constat le plus général de cette étude est que la gestion de la croissance des dépenses publiques en santé constitue certainement le plus grand enjeu social des prochaines années au Québec. À cet égard, il ressort aussi de l'étude que la croissance structurelle des coûts des soins de santé est probablement un enjeu encore plus important que celui des changements démographiques et du vieillissement de la population. »

Ainsi, pour s’assurer la capacité à gérer ces frais à venir, la SIMUL recommande au gouvernement une augmentation des revenus de 53, 6 G$, pour un budget total avoisinant les 142, 3 G$. Pour le moment, le gouvernement prévoit plutôt une augmentation de 15,9 G$ pour son budget total en santé publique de 88,7 G$.

À propos de l’étude
Publiée en décembre 2013, l’étude « Les dépenses en santé du gouvernement du Québec, 2013-2013 : projections et déterminants » a été réalisée par Nicholas-James Clavet, Bernard Fortin, Steeve Marchand, Pierre-Carl Michaud et Jean-Yves Duclos, chercheurs à la SIMUL. Leur méthodologie repose sur les techniques de micro-simulation dynamique et sur des données de l'Institut canadien d'information en santé de 2012. Ils ont ainsi pu différencier les effets prévisibles de la croissance naturelle de la population, de son vieillissement, de l'immigration et de la croissance des coûts structurels des soins de santé sur les coûts totaux du système.

Pour en savoir davantage, consultez le www.simul.ca.

Source : Huffington Post Québec