Don par téléphone

Contacter la fondation de l’Université Laval au 418-656-3292


Don par la poste

Imprimer cette fiche remplissez-la et postez-la avec votre paiement à l’adresse suivante :

Faculté des sciences sociales
Pavillon Charles-De Koninck
1030, av. des Sciences-Humaines
Local 3456-E
Québec (Québec) G1V 0A6

Nouvelles

Universités plombées par les retraites

10 février 2014

QUÉBEC -  Les caisses de retraite plombent les bilans financiers des universités et sont la cause directe de déficits récurrents. C'est ce que révèlent les états financiers fournis par les universités au ministère de l'Enseignement supérieur. À la fin de l'an dernier (2012-2013), le réseau universitaire québécois était en déficit de 130 M$ (suivant les principes comptables généralement recon-nus). Ce bain d'encre rouge provenait directement des «avantages sociaux futurs» (ASF) réservés aux employés des universités après leur cessation d'emploi.

Constitués à 98 % par les caisses de retraite, les ASF incluent aussi les indemnités de départ, l'assurance maladie, la couverture d'assurance vie, certains congés, etc. Pour la seule année 2012-2013, la facture des ASF s'est élevée à 320,9 M$, dont 298,9 M $ provenaient des régimes de retraite. Cette somme s'est ajoutée à la dette accumulée des universités. En janvier 2012, le déficit accumulé des caisses de retraite des universités dépassait un milliard de dollars.

Négociation

La ministre du Travail, Agnès Maltais, vient de lancer les universités dans une négociation avec leurs employés afin de renflouer les caisses de retraite. Le Journal de Québec a obtenu des chiffres illustrant la part fournie par les employés des universités au financement de leurs caisses de retraite l'an dernier.

Les employés de l'Université Concordia semblent favorisés, n'étant appelés qu'à fournir 24 cents pour chaque dollar versé. L'employeur verse le solde de 76 cents et le régime de retraite de Concordia a terminé l'année 2012-2013 dans le rouge de 31,3 M$.

À l'Université Laval, les employés de soutien versent 35 cents pour chaque dollar déposé à leur régime de retraite; les professeurs contribuent à hauteur de 45 cents et les professionnels paient 52 cents. Les régimes de l'Université Laval ont terminé la dernière année en déficit de 45,5 M$ et l'université a terminé son exercice financier en déficit de 22 M $.

McGill la meilleure

McGill affiche la meilleure santé financière avec un surplus budgétaire de 33,4 M$ et un surplus de son régime de 7,2 M$. Le réseau de l'Université du Québec affiche pour sa part un déficit de 139 M$ de sa caisse de retraite et un bilan négatif 106 M$. L'Université de Montréal affiche aussi un important déficit de ses caisses de retraite à hauteur de 54,4 M$.

Source: Journal de Québec