Don par téléphone

Contacter la fondation de l’Université Laval au 418-656-3292


Don par la poste

Imprimer cette fiche remplissez-la et postez-la avec votre paiement à l’adresse suivante :

Faculté des sciences sociales
Pavillon Charles-De Koninck
1030, av. des Sciences-Humaines
Local 3456-E
Québec (Québec) G1V 0A6

Nouvelles

Ils ont dit

16 octobre 2014

Francine Lavoie et Jean-Yves Duclos nous éclairent sur la pratique du sexto chez les ados et  l'explosion de la demande de soins de longue durée.

 
Sur la pratique du sexto chez les ados
Environ 15% des adolescents québécois s'adonneraient au sexto, c'est-à-dire un échange de textos ou de photos à caractère sexuel. Cette pratique inscrit la sexualité dans une logique qui est plus près de la pornographie que du romantisme, observe la professeure Francine Lavoie. «La personne est amenée ici, dans ce genre d'échange, à l'état d'un objet. Sa description se limite aussi à des dimensions physiques. C'est un peu triste, finalement.»

Francine Lavoie, École de psychologie
Le Devoir, 8 octobre
 
Sur l'explosion de la demande de soins de longue durée
D'ici 2030, la demande en soins de longue durée, au Québec, devrait exploser. Le nombre de patients, de lits et de membres du personnel médical dans ce domaine devrait doubler. Selon le professeur Jean-Yves Duclos, le financement ne pourra venir uniquement des fonds publics. «On s'en va certainement vers un régime hybride, affirme-t-il. On va encourager le secteur privé. Les personnes les mieux nanties devront contribuer davantage pour une place dans un CHSLD privé.»

Jean-Yves Duclos, Département d'économique
Le Soleil, 11 octobre