Don par téléphone

Contacter la fondation de l’Université Laval au 418-656-3292


Don par la poste

Imprimer cette fiche remplissez-la et postez-la avec votre paiement à l’adresse suivante :

Faculté des sciences sociales
Pavillon Charles-De Koninck
1030, av. des Sciences-Humaines
Local 3456-E
Québec (Québec) G1V 0A6

Nouvelles

Une alliance des plus mobilisées

7 novembre 2014

À la suite du premier Forum de l'Alliance santé Québec (AsQ) tenu le 1er octobre 2013, des chantiers et des groupes de travail s'amorçaient afin de doter la grande région de Québec d'une stratégie audacieuse en matière de recherche et d'innovation dans le domaine de la santé et des services sociaux. Ces travaux ont ensuite conduit à un 2e Forum, en avril dernier, qui portait sur les orientations stratégiques et les pistes d'action à privilégier.

Puis, lors de la période estivale, par la signature d'une déclaration d'engagement, les partenaires fondateurs ont consolidé leur volonté d'unir leurs forces et d'agir ensemble pour accroître les retombées de la recherche et de l'innovation sur la santé des citoyens et des populations, de même que sur l'organisation des soins de santé et sur l'économie régionale.

Hors de tout doute, l'AsQ est en action et fortement engagée à accomplir sa mission. Devant une centaine de proches collaborateurs, les partenaires présentaient, le 24 octobre dernier, au domaine Cataraqui, la première planification stratégique de l'AsQ et annonçaient la nomination du directeur de la science et de l'innovation de l'AsQ. Il s'agit du docteur Jean-Pierre Després, professeur au Département de kinésiologie de l'Université Laval et chercheur renommé à l'échelle internationale pour ses travaux sur la prévention et le traitement de l'obésité.

«Le rêve que je caresse, explique Jean-Pierre Després, est que l'AsQ  puisse accélérer le développement des connaissances et leur transfert en applications pratiques en facilitant les collaborations entre les milieux preneurs et les milieux producteurs de la recherche et de l'innovation par une approche multidisciplinaire et une vision holistique de la santé qui impliqueront un dialogue constant avec la population. Il s'agit d'une approche nouvelle, où nous allons travailler à éliminer le fossé entre le préventif et le curatif et à rapprocher les démarches de santé publique des approches cliniques. Je suis convaincu qu'en faisant appel à la capacité des citoyens d'agir de façon préventive sur leur santé, nous réduirons de façon significative les risques et les coûts importants reliés aux maladies chroniques sociétales telles que le cancer, l'obésité, le diabète et les maladies cardiovasculaires et respiratoires, pour ne nommer que quelques problèmes de santé importants qui saturent notre système de santé. Par ailleurs, le système de santé lui-même sera sous le microscope de nos chercheurs et devra devenir plus ouvert aux innovations et aux technologies permettant d'en accroître la performance et de faciliter le parcours de soins du patient», indique le directeur de la science et de l'innovation de l'AsQ.

«Au coeur de l'action de l'AsQ est d'ailleurs ancré le concept de santé durable, affirme la vice-rectrice à la recherche et à la création de l'Université Laval, Sophie D'Amours. Ce concept rejoint pleinement les orientations de l'Université Laval en matière de développement durable, car il nous propose d'aborder l'enseignement, la recherche et l'innovation en santé et services sociaux non seulement dans leur dimension d'amélioration du bien-être des personnes et des populations, mais aussi sous l'angle de l'utilisation responsable et efficiente des ressources, précise-t-elle. L'intégration de cette préoccupation dans une offre de soins et de services appropriés, au bon endroit et au bon moment, nous permettra d'apporter des réponses originales aux défis majeurs que pose la pérennité de notre système de santé et, par conséquent, de contribuer au développement durable de notre société».

 «En rassemblant l'ensemble des acteurs-clés du domaine de la santé et des services sociaux de la grande région de Québec, en mobilisant les expertises interdisciplinaires en recherche et en innovation autour du concept de santé durable, en facilitant les partenariats, en favorisant l'implication des citoyens et en mettant en valeur les forces régionales, l'AsQ ouvre des perspectives nouvelles et globales sur un écosystème complet de la santé à la fois créateur de bien-être et de richesse», conclut, pour sa part, le président de l'AsQ, Michel Clair.

L'AsQ tiendra le 3 décembre prochain, lors de la Semaine de l'innovation en santé de Québec, une première Journée scientifique, qui portera sur les conditions de mise en place d'un grand projet de recherche fédérateur centré sur la santé de l'individu et incluant l'étude exhaustive de ses habitudes et conditions de vie. Cette journée s'adresse aux chercheurs de tous les domaines et à tous les milieux preneurs des résultats de la recherche et de l'innovation en santé. Des représentants des patients et de la population seront également invités.

alliancesantequebec@vrr.ulaval.ca
alliancesantequebec.com

Article de Marielle Morissette publié dans Le Fil, vol. 50, no 10, le 6 novembre 2014