Don par téléphone

Contacter la fondation de l’Université Laval au 418-656-3292


Don par la poste

Imprimer cette fiche remplissez-la et postez-la avec votre paiement à l’adresse suivante :

Faculté des sciences sociales
Pavillon Charles-De Koninck
1030, av. des Sciences-Humaines
Local 3456-E
Québec (Québec) G1V 0A6

Nouvelles

L'Université monte dans le train des MOOC

28 novembre 2014

L'Université Laval a annoncé officiellement le 26 novembre l'ouverture des inscriptions de son premier MOOC (Massive Open Online Course) auquel il est déjà possible de s'inscrire. Le contenu de cette formation en ligne de niveau universitaire, gratuite et ouverte à tous, portera sur le développement durable. La formation se déroulera du 23 février au 10 avril 2015.

«Nous proposons aux participants une porte ouverte virtuelle sur notre formation à distance en les invitant à vivre une expérience d'apprentissage unique et à suivre une formation de grande qualité», indique le vice-recteur aux études et aux activités internationales, Bernard Garnier. Selon lui, ce premier MOOC montre la capacité de l'Université à innover pour s'adapter aux nouvelles réalités et aux besoins de la société. Le vice-recteur se dit confiant que ce MOOC attirera des participants de partout dans la Francophonie. «Si, après le cours, le participant est intéressé à aller plus loin, poursuit-il, nous pourrons lui offrir des cours à distance standards ou en présentiel sur le campus.»

Créé aux États-Unis, le concept de MOOC s'est répandu comme une traînée de poudre. Offerte sur le Web, la formation de type MOOC ne nécessite pas de préalables. Les contenus sont riches et diversifiés. Les participants peuvent échanger entre eux et avec l'enseignant lors de forums de discussion. Des évaluations sommatives permettent de valider les apprentissages et une attestation de réussite est remise aux participants ayant obtenu la note de passage.

La décision de l'Université de monter à bord du train des MOOC ne relève pas du hasard. «On n'y va pas à l'aveuglette, souligne Bernard Garnier. Nous nous appuyons sur notre expertise d'enseignement et sur notre expertise technologique en formation à distance.» Quant au choix du développement durable, il est stratégique. «Ce thème porteur et en vogue est en quelque sorte la signature de l'Université, dit-il. Il est intégrateur, transdisciplinaire, fédérateur. L'idée consiste à mobiliser nos énergies là où on est fort.» Le vice-recteur croit que les MOOC sont là pour rester. «Nous faisons nos premiers pas dans ce domaine et, si tout se passe bien, nous aimerions lancer un second MOOC, peut-être même un troisième, explique-t-il. Nous avons à l'esprit la nordicité, un autre de nos principaux domaines d'expertise.»

Le premier MOOC comprendra, entre autres, des présentations commentées, des contenus bonifiés par des capsules vidéo et des forums de discussion. Fait inhabituel, les participants se verront offrir un livre numérique gratuit, au contenu pédagogique spécifique, sur la matière enseignée. La responsabilité du cours a été confiée à François Anctil, professeur au Département de génie civil et de génie des eaux. «Ce fut très agréable comme défi, indique celui qui dirige l'Institut Hydro-Québec en environnement, développement et société. Le contenu du MOOC en développement durable est original et a été conçu spécifiquement pour ce projet. Il s'agit de quelque chose de très cohérent pour un cours d'initiation au développement durable.» Pas moins de 14 professeurs, tous experts dans différents domaines, animeront les capsules vidéo et apporteront des éclairages variés.

La formation proposera une réflexion sur le développement durable et une prise de conscience de ses enjeux. Elle débutera par une contextualisation historique et un positionnement éthique. La deuxième partie du cours abordera la notion d'environnement selon neuf limites fonctionnelles de la Terre, dont le changement climatique et la perte de biodiversité. Enfin, la troisième partie touchera aux aspects socioéconomiques. Des pistes d'analyse et des pistes d'action seront proposées.

Au plan technique, le développement de ce premier MOOC s'est fait naturellement, compte tenu de la grande expertise de l'Université en formation à distance. Au total, pas moins de 770 cours et 74 programmes d'enseignement sont offerts sous cette forme. «Notre expertise de 30 ans, nous l'avons mise à profit dans le développement de ce MOOC, explique Éric Martel, directeur du Bureau de la formation à distance. Nous sommes également sûrs de notre plateforme techno-pédagogique. Je dirais que le risque, chez nous, est bien contrôlé.» Cette plateforme, appelée Environnement numérique d'apprentissage, est évolutive, flexible, performante et conviviale. Développée à l'Université, elle se démarque de ses équivalents commerciaux et des plateformes libres.

Pour plus d'information, on peut consulter la vidéo Développement durable: enjeux et trajectoires à l'adresse suivante: youtu.be/3a1NqX1sKeU Le lien pour s'inscrire au MOOC en développement durable est ulaval.ca/mooc.

Article d'Yvon Larose, publié dans Le Fil, vol. 50 No 13, 27 novembre 2014