Don par téléphone

Contacter la fondation de l’Université Laval au 418-656-3292


Don par la poste

Imprimer cette fiche remplissez-la et postez-la avec votre paiement à l’adresse suivante :

Faculté des sciences sociales
Pavillon Charles-De Koninck
1030, av. des Sciences-Humaines
Local 3456-E
Québec (Québec) G1V 0A6

Nouvelles

Un mouton, deux moutons…

5 février 2015

Des spécialistes du sommeil sillonnent le campus afin de donner des  conseils aux étudiants et aux employés sur les manières d'adopter de  saines habitudes de vie
 
Vous regardez la télévision pour vous aider à vous endormir? Sachez que cette manie n'a rien de reposant. La luminosité émise par cet appareil nuit à la sécrétion de la mélatonine, l'hormone qui induit le sommeil. Oubliez donc les rediffusions de 30 vies pour vous endormir. La recette d'une bonne nuit de sommeil: se détendre, ne pas trop manger avant d'aller au lit et éviter l'alcool, les boissons stimulantes et les repas riches. «Une bonne nuit de sommeil demande de la préparation. On se prépare avant de partir en voyage, alors pourquoi ne pas faire de même avant d'aller dormir?», illustre Charles M. Morin, professeur à l'École de psychologie et directeur du Centre d'étude des troubles du sommeil.

Son équipe, qui est composée d'une vingtaine de chercheurs, s'intéresse à l'insomnie. Le Centre d'étude des troubles du sommeil estime qu'une personne sur trois vivra au moins un épisode d'insomnie au cours de sa vie d'adulte. Son objectif est de mieux comprendre ce problème endémique et de mettre au point des interventions efficaces pour le contrer.

Depuis mercredi, une partie de l'équipe se déplace à travers le campus pour présenter ses travaux de recherche et sensibiliser les gens à l'importance du sommeil. À l'aide d'affiches, de dépliants et de questionnaires, elle propage de précieux conseils permettant d'adopter et de maintenir de bonnes habitudes. Son kiosque sera installé tour à tour dans les différents pavillons et les différentes résidences jusqu'à la fin de la session. Cette unité mobile, qui a pour thème «Dormir, c'est bon pour la santé», est une initiative de Mon équilibre UL, qui espère ainsi rejoindre le plus grand nombre de personnes. «C'est bien de sensibiliser les gens sur Internet ou par l'intermédiaire de moyens virtuels, mais, pour nous, le contact humain demeure important. On sait que les étudiants ne se promènent pas d'un pavillon à l'autre. C'est pourquoi il faut aller à leur rencontre», croit Carolle Leclerc, responsable de ce programme de promotion de la santé lancé en 2012.

La chercheuse Amélie Rochefort, qui participe à cette sixième cohorte de l'unité mobile, constate que beaucoup d'étudiants ne prennent pas le sommeil au sérieux. «Ils se soucient de leur alimentation, mais sont peu sensibilisés à l'importance du sommeil. Ils n'hésitent pas à couper leur temps de sommeil lorsqu'ils sont occupés, alors qu'ils ne s'empêcheraient jamais de manger», souligne cette étudiante au doctorat en psychologie. Il n'est pas rare, en effet, de voir des jeunes se consacrer à leurs études durant la nuit, la veille d'un examen, les tasses de café s'enchaînant les unes derrière les autres. Le Dr Morin les met en garde contre cette pratique. «Le sommeil joue un rôle très important sur la consolidation des apprentissages. En passant une nuit blanche pour étudier, on "passe à côté de la trappe"; on ne retiendra pas une grande partie de la matière qu'on a mis des heures et des heures à apprendre.»

Outre ses effets sur la mémoire, la privation de sommeil peut entraîner de la fatigue, de l'irritabilité et des difficultés de concentration. Des symptômes physiques, comme des maux de tête ou des nausées, peuvent aussi se mettre de la partie. À long terme, le manque de sommeil augmente le risque de problèmes plus graves comme l'obésité, la dépression et l'hypertension. «Le sommeil fait partie de l'équation globale de la santé, au même titre qu'une bonne alimentation ou l'entraînement physique. C'est extrêmement important pour la santé physique comme pour la santé mentale», résume le chercheur.

Ne manquez pas l'arrivée de l'unité mobile dans votre pavillon! Le calendrier sera disponible sous peu à l'adresse monequilibre.ulaval.ca.