Don par téléphone

Contacter la fondation de l’Université Laval au 418-656-3292


Don par la poste

Imprimer cette fiche remplissez-la et postez-la avec votre paiement à l’adresse suivante :

Faculté des sciences sociales
Pavillon Charles-De Koninck
1030, av. des Sciences-Humaines
Local 3456-E
Québec (Québec) G1V 0A6

Nouvelles

Andréanne Langlois reçoit une bourse de leadership de 4000$

29 mai 2015

Fondation de l’athlète d’excellence du Québec

CANOË-KAYAK. Pour son engagement et son rôle important dans la promotion des valeurs d’équité, l’athlète en canoë-kayak de vitesse, Andréanne Langlois, de Lac-Beauport, a reçu dernièrement une bourse de leadership de 4000$ de la Fondation de l’athlète d’excellence du Québec (FAEQ).

La remise s’est déroulée au siège social de La Capitale groupe financier à Québec où l’entreprise a dévoilé le nom de 21 étudiants-athlètes de 14 à 23 ans qui se sont partagé 70 000$ en bourses individuelles dans le cadre de la 6e édition du Programme de bourses La Capitale groupe financier au sein de la FAEQ.

Le président du conseil et chef de la direction de La Capitale groupe financier, René Rouleau, a d’ailleurs profité de l’événement pour annoncer le renouvellement du partenariat à raison de 100 000$ en 2016 et en 2017.

Une kayakiste explosive

Médaillée de bronze au K-1 200m et d’argent au K-2 1000m au Championnat panaméricain 2014 et huitième au K-2 1000m au Championnat du monde U-23 en 2014 avec l’équipe nationale du Canada, l’athlète de 22 ans est qualifiée de kayakiste très explosive possédant une bonne connexion entre ses jambes et son tronc, ce qui lui permet de bien faire glisser son embarcation.

«Je travaille présentement à améliorer ma gestion du stress, accepter les situations incontrôlables et savoir s’y adapter. Mon objectif à court terme est de monter sur le podium cet été au Championnat du monde U-23 au Portugal», souhaite l’étudiante en relations industrielles à l’Université Laval.

Ambassadrice pour «Fast et Female»

Dans son après-carrière, Andréanne Langlois espère devenir conciliatrice pour le ministère du Travail du Québec, car elle est très intéressée par la gestion de crises entre employeurs et employés.

Malgré son horaire très chargé, elle a trouvé le temps de s’impliquer comme représentante des athlètes pour sa fédération et à titre d’ambassadrice pour «Fast et Female», un organisme qui a pour mission de motiver les jeunes femmes dans le sport et les encourager à poursuivre leurs rêves.

C’est d’ailleurs pour son engagement et son rôle important dans la promotion des valeurs d’équité qu’elle a obtenu cette bourse de leadership.

Article de Michel Bédard, publié dans le journal Le Jacques-Cartier, le 27 mai 2015