Don par téléphone

Contacter la fondation de l’Université Laval au 418-656-3292


Don par la poste

Imprimer cette fiche remplissez-la et postez-la avec votre paiement à l’adresse suivante :

Faculté des sciences sociales
Pavillon Charles-De Koninck
1030, av. des Sciences-Humaines
Local 3456-E
Québec (Québec) G1V 0A6

Nouvelles

Les organismes communautaires peinent à remplir leur mission

12 juin 2015

Une étude menée par le département de sociologie de l'Université Laval révèle que plusieurs organismes communautaires de la région de Québec éprouvent des problèmes à remplir leur mission en raison notamment d'un financement précaire.

L'étude réalisée pour le compte du Regroupement des organismes communautaires de la région 03 (ROC 03) révèle que 70 % des 67 organismes communautaires sondés ont éprouvé des problèmes financiers au cours des trois dernières années.    

De plus, 55 % des organismes ont été obligés de réduire leurs activités ou de réduire substantiellement leurs activités ou leurs services.    

C'est le cas de Squat Basse-Ville, déplore Jacques Fiset, membre du conseil d'administration de l'organisme, qui vient en aide aux fugueurs âgés de 12 à 17 ans.    

« Le Squat doit être ouvert 24 h sur 24, 7 jours semaine, sauf que ça prend des gens qu'il faut payer, mais qu'il a fallu couper, faute d'argent », mentionne-t-il.    

À la fin d'août, le Squat offrira le service le soir et la nuit pour couvrir la partie la plus sensible de la vie des fugueurs, mais des heures d'ouverture additionnelles permettraient au personnel de travailler en amont avec eux.    

Plus de financement dès maintenant, disent les organismes    

Le ROC 03, qui dit maintenant disposer de données probantes pour faire entendre ses doléances, réclame le rehaussement immédiat du financement des organismes communautaires.    

Vicky Brazeau, directrice du ROC 03, invite la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse et à la Santé publique, Lucie Charlebois, à joindre le geste à la parole.    

« C'est maintenant qu'il faut poser un geste et qu'il faut rehausser le financement à la mission des organismes communautaires autonomes. Mme la ministre, de nombreuses fois, s'est nommée comme notre alliée, donc, nous aimerions bien qu'elle pose un geste qui va dans le même sens que son affirmation. »    

De son côté, le porte-parole de l'opposition officielle en matière de services sociaux Jean-François Lisée, qui participait au point de presse ce matin, estime qu'il est louable de vouloir assainir les finances publiques, mais il croit que le gouvernement Couillard va trop loin avec ses compressions budgétaires.    

« En ce moment, le gouvernement essaie de faire croire qu'il n'y a pas d'impact pour les services, mais on le voit pour tout le réseau communautaire qu'il y a un impact sur les services, il y a une dégradation de la qualité des services dans tous les domaines », dit-il.    

Selon Vicky Brazeau, les bénévoles et employés des différents organismes touchés sont au bord de l'épuisement professionnel et il est de plus en plus difficile de recruter de la relève.    

Une enquête identique menée dans la métropole l'an dernier en était arrivée aux mêmes conclusions.

Source : Ici Radio-Canada.ca