Don par téléphone

Contacter la fondation de l’Université Laval au 418-656-3292


Don par la poste

Imprimer cette fiche remplissez-la et postez-la avec votre paiement à l’adresse suivante :

Faculté des sciences sociales
Pavillon Charles-De Koninck
1030, av. des Sciences-Humaines
Local 3456-E
Québec (Québec) G1V 0A6

Nouvelles

Foules canadiennes records aux journées de vote par anticipation

14 octobre 2015

L’agence Élections Canada indique que 2,4 millions de Canadiens avaient déjà voté par anticipation lors des trois premiers jours de scrutin. Les électeurs qui veulent exercer leur droit de vote par anticipation peuvent le faire jusqu’à 20 h, ce lundi 13 octobre.

Il s’agit pour le moment d’une hausse de 16 % par rapport au vote par anticipation lors de l’élection canadienne de mai 2011. L’exercice gagne en popularité durant les récentes campagnes électorales puisqu’en 2011, plus de 2 050 000 Canadiens avaient voté par anticipation, comparativement à 1,5 million en 2008.

C’est la première fois que les électeurs disposent d’une quatrième journée pour voter par anticipation. Les chiffres pour cette quatrième et ultime journée de vote par anticipation ne seront dévoilés que ce mardi 14 octobre.

Victime de sa popularité dans plusieurs comtés

Les journées de vote par anticipation s’avèrent si populaires que les électeurs ont dû s’armer de patience, le temps d’attente à Halifax par exemple étant évalué à plus de trois heures.

Dans la région de Montréal, des électeurs ont déploré le long temps d’attente qui a forçé certains citoyens à rebrousser chemin après des délais de 30 minutes à une heure trente.

« Nous demandons aux gens d’être patients », déclare Dugald Maudsley, porte-parole de l’agence Élections Canada qui souligne que le vote par anticipation est de nature légèrement plus long, puisque les électeurs doivent apposer leur signature auprès de leur adresse dans un registre, une étape qui n’est pas nécessaire le jour de l’élection.

Signe des choses à venir?

François Gélineau, titulaire de la chaire de recherche sur la démocratie et les institutions parlementaires de l’Université Laval affirme qu’une participation élevée aux journées de vote par anticipation ne signifie pas nécessairement que le taux de participation global de l’élection de cette année sera plus élevé.

« Je réserverais mon jugement jusqu’au 19 octobre au soir avant de conclure à un franc succès parce qu’on le sait le vote par anticipation, il y a une époque où c’était une mesure d’exception et maintenant il est ouvert à tous. »

Article de Stéphane Parent, publié sur le site Internet RCI, le 13 octobre 2015