Don par téléphone

Contacter la fondation de l’Université Laval au 418-656-3292


Don par la poste

Imprimer cette fiche remplissez-la et postez-la avec votre paiement à l’adresse suivante :

Faculté des sciences sociales
Pavillon Charles-De Koninck
1030, av. des Sciences-Humaines
Local 3456-E
Québec (Québec) G1V 0A6

Nouvelles

Pour se situer dans le paysage politique

16 octobre 2015

Au moment de mettre sous presse, 1,4 million d'électeurs avaient rempli le questionnaire de la Boussole électorale sur les grands enjeux de l'actuelle campagne électorale fédérale

Une forte majorité de répondants à la Boussole électorale 2015 estime que les grandes entreprises devraient payer plus d'impôts. La moitié des répondants croit, par ailleurs, que le Canada devrait poursuivre, voire augmenter, son engagement militaire contre l'organisation armée État islamique au Moyen-Orient. Et un électeur sur deux se dit en faveur de la légalisation du cannabis pour usage récréatif.

Ce sont là quelques-uns des résultats tirés de l'analyse des données recueillies ces dernières semaines par la Boussole électorale 2015. Cet outil interactif construit par l'équipe de politologues de Vox Pop Labs se veut un moyen d'éducation politique dans le cadre de l'actuelle campagne électorale fédérale. En clair, il aide l'électeur à se situer par rapport aux positions des partis en lice. La Boussole est hébergée par le site Web de la Société Radio-Canada et celui de CBC News.

Au moment de mettre sous presse, plus de 1,4 million d'électeurs avaient rempli le questionnaire de la Boussole. «Nous sommes très contents des résultats à ce jour», indique François Gélineau, professeur au Département de science politique et l'un des trois membres du comité scientifique de la Boussole 2015. Un autre chercheur de l'Université Laval, le stagiaire postdoctoral Yannick Dufresne, a agi comme analyste principal des contenus.

Faut-il équilibrer le budget du Canada coûte que coûte? Réduire les impôts est-il le moyen le plus efficace de créer des emplois? Plusieurs des 30 questions de la Boussole électorale portent sur l'économie. Selon le professeur, les utilisateurs considèrent ce thème comme l'enjeu le plus important. «C'est généralement le cas durant les campagnes électorales, dit-il. Cet enjeu est considéré le plus important chez les électeurs proches des idées conservatrices. Il est également plus important chez les hommes que chez les femmes.»

Le questionnaire touche aussi à la santé, à l'environnement, aux questions éthiques, aux affaires étrangères, à l'ordre public, aux peuples autochtones et aux relations du travail. En fait, les 30 questions de la Boussole électorale 2015 couvrent les dimensions sociale, économique et constitutionnelle. Elles abordent une foule de sujets actuels. Mentionnons les sites d'injection supervisée, la place du secteur privé dans le système de santé et les efforts à faire pour que le Canada réduise ses émissions de gaz à effet de serre. Il y a aussi des questions relatives à l'abolition du Sénat, au soutien à l'État d'Israël et à la surveillance des activités en ligne des Canadiens. L'indépendance du Québec, le contrôle des peuples autochtones sur leurs territoires ancestraux et le droit de grève pour les fonctionnaires sont d'autres thèmes abordés.

Par ailleurs, des thèmes supplémentaires se sont invités dans la campagne électorale, thèmes que la Boussole a récupérés sous forme de questions ponctuelles. Il y a eu notamment la prestation du serment de citoyenneté le visage couvert par un niqab pour des raisons religieuses. Il y a eu également l'accueil des réfugiés fuyant les conflits en Irak et en Syrie. L'analyse des réponses révèle qu'environ les trois quarts des répondants sont opposés à une telle prestation de serment à visage couvert. Les données indiquent également que près des deux tiers des répondants croient que le gouvernement fédéral devrait accueillir davantage de ces réfugiés.

Pour plus d'information: boussole.radio-canada.ca

Article de Yvon Larose, publié dans LeFil, vol. 51, No 8, le 15 octobre 2015