Don par téléphone

Contacter la fondation de l’Université Laval au 418-656-3292


Don par la poste

Imprimer cette fiche remplissez-la et postez-la avec votre paiement à l’adresse suivante :

Faculté des sciences sociales
Pavillon Charles-De Koninck
1030, av. des Sciences-Humaines
Local 3456-E
Québec (Québec) G1V 0A6

Nouvelles

Séparation parentale et recomposition familiale : obtention d'un financement en recherche de près d'un million de dollars

5 avril 2011

Marie-Christine Saint-Jacques, professeure de l’École de service social de l’Université Laval, et son équipe viennent d’obtenir un financement totalisant près d’un million de dollars provenant du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada. Ce financement, obtenu grâce au programme d’Alliances de recherche universités-communautés, permettra de développer un partenariat de recherche sur le thème de la séparation parentale et de la recomposition familiale. Les activités de cette équipe viseront à mieux comprendre la réalité de ces familles, à identifier les pratiques prometteuses ou efficaces dans le domaine et à développer des mécanismes de mobilisation des connaissances. Ce regroupement met en commun l’expertise de 14 chercheurs oeuvrant dans le domaine social ou juridique. Outre madame Saint-Jacques, cinq chercheurs de l’alliance sont rattachés à l’Université Laval : Sylvie Drapeau et Marie-Hélène Gagné (École de psychologie), Dominique Goubau (Faculté de droit), ainsi que Claudine Parent et Daniel Turcotte (École de service social). Les autres cochercheurs sont Francine Cyr et Alain Roy (Université de Montréal), Françoise-Romaine Ouellette (INRS), Marie-France Bureau et Michèle Vatz-Laaroussi (Université de Sherbrooke), Julie Gosselin (Université d’Ottawa), Céline LeBourdais (Université McGill) et Sylvie Cadolle (Sorbonne IV).

L’alliance de recherche compte également sur l’apport de 14 organisations provenant des réseaux communautaire, public et étatique ayant pour mission d’offrir des services aux familles en transition, d’élaborer des législations ou des politiques de soutien et de planifier les services à ces familles. Ces partenaires du milieu sont : la Fédération des associations de familles monoparentales et recomposées du Québec, dont la directrice, Sylvie Lévesque, est la codirectrice communautaire de cette ARUC, l’Association québécoise des établissements de santé et de services sociaux, l’Association internationale francophone des intervenants auprès des familles séparées, le Barreau du Québec, le Centre de santé et de services sociaux de la Vieille-Capitale, les Centres jeunesse de Québec et de Montréal, la Coalition des familles homoparentales du Québec, le Conseil de la famille, l’Institut national de santé publique du Québec, le ministère de la Famille et des Aînés, le ministère de la Justice, le Regroupement québécois des ressources de supervision des droits d’accès et Rencontre interculturelle des familles de l'Estrie.

Mesdames Marie-Christine Laberge et Marie Pratte, juges à la Cour supérieure du Québec, sont également membres de l’Alliance à titre de collaboratrices.