Don par téléphone

Contacter la fondation de l’Université Laval au 418-656-3292


Don par la poste

Imprimer cette fiche remplissez-la et postez-la avec votre paiement à l’adresse suivante :

Faculté des sciences sociales
Pavillon Charles-De Koninck
1030, av. des Sciences-Humaines
Local 3456-E
Québec (Québec) G1V 0A6

Nouvelles

Joie Springer, responsable du programme Mémoire du monde à l’UNESCO se joint au Conseil d’administration de l’ODSEF.

3 mai 2011

Joie Springer, responsable du programme Mémoire du monde à l’UNESCO se joint au Conseil d’administration de l'Observatoire démographique et statistique de l'espace francophone (ODSEF).
Spécialiste principal du programme,Division de la société de l'information UNESCO
Joie Springer


Mme Springer a débuté sa carrière à l'UNESCO dans le domaine de la gestion de l'information et du développement, avant d'assumer la responsabilité du programme des archives audiovisuelles. Elle est ensuite nommée responsable du Programme UNESCO de gestion des documents et des archives (RAMP), qui met l'accent sur la sensibilisation du public et des décideurs à l’importance des documents et des archives pour la planification et la sauvegarde du patrimoine national. RAMP aide les Etats membres de l'UNESCO dans la création des infrastructures efficaces de gestion des documents et des archives par la normalisation, la législation archivistiques, la formation et le renforcement des infrastructures.

Mme Springer est le point focal UNESCO du Conseil de coordination des associations d'archives audiovisuelles (CCAAA), et autres organismes engagés dans la préservation du patrimoine audiovisuel. Elle est coordonnatrice du projet 'Bibliothèque numérique mondiale' dont les objectifs comprennent la promotion de la compréhension internationale et le dialogue interculturel;  le renforcement de la diversité linguistique et les contenus culturels sur Internet; l'assistance à la réduction de la fracture numérique au sein des pays et entre pays. En outre, elle est la web manager des Portails de l'UNESCO des Bibliothèques et des Archives, qui sont des outils de référence et de ressources en ligne pour les professionnels de l'information.

Mme Springer est également en charge du Programme Mémoire du Monde, qui vise la conservation du patrimoine documentaire analogique et numérique. Le programme a été créé afin de promouvoir et de protéger le patrimoine documentaire sous toutes ses formes, en facilitant la conservation du patrimoine documentaire mondial, et en assurant un accès universel et sensibilisant le public aux problèmes liés à sa conservation. Son registre compte actuellement 196 éléments provenant de pays du monde entier.

Elle a été rédacteur en chef du Bulletin UNISIST, une publication semestrielle sur les activités de la Division de la Société de l'Information, jusqu'à ce qu'il cesse de paraître en 2006. Elle a contribué à des textes de conférences et des articles de journaux sur la gestion des archives et des bibliothèques, ainsi que sur des questions liées au patrimoine documentaire.

L’ODSEF

L’Observatoire démographique et statistique de l’espace francophone (ODSEF) a été créé en  2009 suite à la signature d’un protocole d’entente entre le Gouvernement du Québec, l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) et l’Université Laval. L’ODSEF poursuit deux principaux objectifs qui structurent selon deux axes ses activités. Le premier objectif est de contribuer à assurer la sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine démographique des États de la Francophonie, un patrimoine qui est particulièrement menacé dans les États africains et qui nécessite ainsi des actions urgentes et bien ciblées.  Les membres de la Francophonie, et le Québec en particulier, ont joué un rôle de premier plan lors de l’adoption de la Déclaration universelle et des conventions de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité culturelle. Il est donc essentiel d’assurer la sauvegarde des sources d’informations qui non seulement représentent un patrimoine mondial sur les populations mais qui, également, nous aident à rendre compte des éléments de leur diversité à travers le temps. Le second objectif de l’ODSEF est d’appuyer l’ensemble des initiatives permettant de circonscrire les dynamiques démo-linguistiques et de mieux situer la place qu’occupe la langue française au sein des populations de la Francophonie. L’Afrique occupera à nouveau une place centrale dans les activités de l’Observatoire et non sans raison : c’est sur le continent africain qu’on observera les plus importantes augmentations de populations francophones au cours des prochaines décennies.