Don par téléphone

Contacter la fondation de l’Université Laval au 418-656-3292


Don par la poste

Imprimer cette fiche remplissez-la et postez-la avec votre paiement à l’adresse suivante :

Faculté des sciences sociales
Pavillon Charles-De Koninck
1030, av. des Sciences-Humaines
Local 3456-E
Québec (Québec) G1V 0A6

Nouvelles

Chaire de recherche sur l'intégration et la gestion des diversités en emploi

14 décembre 2017

Devant les défis liés à l’attraction, l’intégration et la rétention des diversités en emploi autant pour les personnes issues des diversités que pour les entreprises de la région de Québec, l’Université Laval s’associe avec le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale (MTESS) et la Ville de Québec pour mettre sur pied une nouvelle chaire dont les travaux de recherche permettront d’améliorer l’intégration et la gestion des diversités en emploi. Le MTESS, par l’entremise d’Emploi-Québec, offre un soutien financier de 750 000 $ sur trois ans pour la création de cette chaire.

« Pour prospérer et innover, les entreprises québécoises doivent pouvoir compter sur des travailleuses et des travailleurs qualifiés, capables de répondre à leurs besoins. Dans le contexte actuel où la rareté de main-d’œuvre pose un défi de taille aux entrepreneurs, la création de cette chaire s’inscrit en complémentarité avec plusieurs actions déjà menées par le gouvernement du Québec. Cette collaboration permettre de cibler davantage les besoins, les défis et les pistes de solution afin de soutenir adéquatement les entreprises dans la gestion de la diversité en emploi », a déclaré le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais.

Ce partenariat prometteur s’inscrit dans un contexte où l’intégration en emploi d’une main-d’œuvre qualifiée représente une condition essentielle au développement socioéconomique du Québec. « En effet, la pérennité du tissu économique dépend de la disponibilité d’une main-d’œuvre qualifiée et disposée à s’adapter aux nouvelles donnes économiques et commerciales. Pour réaliser ce défi, le Québec doit être en mesure de tirer profit de la diversité de la main-d’œuvre afin de l’intégrer efficacement au marché du travail », souligne le professeur en politiques publiques de l’emploi et directeur du Département des relations industrielles de l’Université Laval, Kamel Béji.

Les travaux de la nouvelle Chaire, qui se veut un espace propice à l’élaboration de projets de recherche ainsi qu’au suivi de leur réalisation sur le terrain et à la diffusion des résultats de recherche, permettront d’analyser les différentes transitions professionnelles vécues par les individus issus des diversités afin de construire des outils concrets pour faciliter leur intégration au marché du travail.

En empruntant diverses approches innovantes, la Chaire permettra également l’étude des enjeux et des défis de la gestion des diversités dans les milieux de travail, notamment dans les régions. « À terme, nous serons en mesure de proposer des dispositifs institutionnels aux partenaires impliqués dans l’intégration socioprofessionnelle des personnes issues des diversités de manière à favoriser l’attraction, l’intégration et la rétention dans les milieux de travail urbains et régionaux », explique le titulaire de la Chaire, Kamel Béji.

Le soutien gouvernemental est accordé par l’entremise de la mesure Recherche et Innovation d’Emploi-Québec. Cette mesure vise à effectuer des recherches et à mettre en œuvre des projets d’expérimentation pour trouver de meilleures façons d’aider les personnes à devenir ou demeurer aptes à occuper ou à reprendre un emploi. La Chaire comptera également sur la contribution de la Ville de Québec pour ses trois premières années d’opération avec une possibilité de renouvellement.

« L’accueil, l’inclusion, l’intégration économique et le vivre-ensemble demeure des enjeux majeurs qui exigent que la recherche en sciences sociales continue de s’y attarder afin d’en arriver à une meilleure compréhension des dynamiques générées par la diversité ethnoculturelle », mentionne le doyen de la Faculté des sciences sociales de l’Université Laval, François Gélineau.

« Grâce à l’appui des partenaires, cette nouvelle chaire apportera une contribution significative aux différents aspects du développement de l’humain dans son environnement et permettra d’éclairer les multiples volets de la diversité et l’intégration de l’immigration dans ses dimensions éducative, économique et sociale », conclut la vice-rectrice à la recherche, à la création et à l’innovation de l’Université Laval, Eugénie Brouillet.