Don par téléphone

Contacter la fondation de l’Université Laval au 418-656-3292


Don par la poste

Imprimer cette fiche remplissez-la et postez-la avec votre paiement à l’adresse suivante :

Faculté des sciences sociales
Pavillon Charles-De Koninck
1030, av. des Sciences-Humaines
Local 3456-E
Québec (Québec) G1V 0A6

Nouvelles

Collaborer pour mieux soigner

24 mai 2012

Un programme de formation interprofessionnelle donne des résultats encourageants dans le domaine de la santé

Par Jean Hamann

Il n'existait pas de programme de formation pratique permettant aux étudiants des différentes disciplines d'apprendre à collaborer pour offrir des soins de première ligne. Une équipe de la Faculté de médecine, de la Faculté des sciences infirmières, de l'École de service social et de l'Unité de médecine familiale du CSSS de la Vieille-Capitale en a mis un sur pied. Elle l'a implanté dans des unités de médecine familiale et en a fait l'évaluation. Résultats? Les retombées de ce programme sont très encourageantes, rapportent les artisans du projet, Line Paré, Jean Maziade et Francine Pelletier, et leurs collaborateurs Nathalie Houle et Maximilien Iloko-Fundi dans un récent numéro du Canadian Family Physician.

Le milieu de la santé encourage une approche collaborative pour donner les meilleurs soins possible aux patients. L'acquisition de connaissances et d'habiletés en collaboration interprofessionnelle est même devenue une exigence de plusieurs organismes qui accréditent les programmes universitaires en sciences de la santé.

Comme il n'existait pas de tel programme en milieu pratique pour les soins de première ligne, Line Paré, Jean Maziade et Francine Pelletier en ont développé un qui a été ensuite implanté dans six des unités de médecine familiale où sont formés les étudiants de l'Université Laval. L'opération s'est déroulée en trois temps. D'abord, les professionnels des unités de médecine familiale, qui agissent comme modèles auprès des étudiants, ont participé à des sessions visant à peaufiner leurs habiletés collaboratives. Par la suite, le matériel et les activités pédagogiques du programme ont été présentés aux superviseurs de stages. Enfin, le programme de formation a été donné aux résidents en médecine familiale et aux stagiaires en sciences infirmières et en service social.

L'évaluation de l'opération, menée auprès de 42 professionnels et de 71 étudiants, révèle que le programme a eu des effets positifs sur les connaissances, les habiletés et les attitudes relatives à la collaboration interprofessionnelle. Ces effets se sont fait sentir chez les étudiants, mais aussi chez les professionnels. «Le programme a permis aux professionnels et aux étudiants d'apprendre avec les autres, des autres et à propos des autres, ce qui est l'objectif premier d'un programme de formation interprofessionnelle», souligne Line Paré.

Cette initiative s'insérait dans un projet plus vaste entrepris en 2004 pour développer la formation interprofessionnelle pour une pratique en collaboration centrée sur le patient. Les autres volets consistaient à produire du matériel de formation pour les professionnels en exercice de même qu'un cours pour les étudiants de premier cycle. Ce cours de 45 heures est maintenant obligatoire dans tous les programmes de la Faculté de médecine ainsi qu'en sciences infirmières, service social, pharmacie et nutrition.

Depuis janvier 2009, le Réseau de collaboration sur les pratiques interprofessionnelles en santé et services sociaux a pris le relais dans le dossier. Cet organisme regroupe les unités de l'Université nommées plus haut, le CSSS de la Vieille-Capitale et les établissements du Réseau universitaire intégré de santé de l'Université Laval.

Source : Au fil des événements