Don par téléphone

Contacter la fondation de l’Université Laval au 418-656-3292


Don par la poste

Imprimer cette fiche remplissez-la et postez-la avec votre paiement à l’adresse suivante :

Faculté des sciences sociales
Pavillon Charles-De Koninck
1030, av. des Sciences-Humaines
Local 3456-E
Québec (Québec) G1V 0A6

Nouvelles

Le sommet de la recherche en français se tiendra ici

4 octobre 2012

L’Université sera l’hôte, en mai prochain, du 81e congrès de l’Association francophone pour le savoir
 
 
L’Association francophone pour le savoir (Acfas) présentera la 81e édition de son congrès annuel à l’Université Laval, du 6 au 10 mai, sur le thème «Savoirs sans frontières». Entre 5 000 et 6 000 congressistes sont attendus. Les communications couvriront plusieurs dizaines de disciplines scientifiques. Au cœur du congrès, plus de 175 colloques et une centaine de tables rondes. Il y aura également des présentations par affiches ainsi que des lancements d’ouvrages.
«Le thème du congrès se décline de trois manières différentes, explique la professeure Francine Saillant, du Département d’anthropologie, coprésidente du congrès 2013. On a l’idée d’un dialogue entre les disciplines, d’un lien international valorisé par les réseaux de chercheurs, et d’un dialogue avec la société.» Un colloque sur cinq aura d’ailleurs une dimension multidisciplinaire.

L’Université Laval n’en sera pas à ses premières armes en la matière, elle qui a accueilli le 70e congrès annuel de l’Acfas en 2002. L’événement avait attiré quelque 4 000 personnes.

La professeure Saillant insiste sur les volets Enjeux de la recherche et Activités spéciales. «Le premier volet, indique-t-elle, permet de discuter d’enjeux spécifiques à différents domaines de recherche, que ce soient les besoins, les contraintes ou les possibilités. Ces rencontres sont très populaires. Les activités spéciales, elles, visent à rapprocher l’université de la société. Ce volet touche des enjeux scientifiques qui intéressent un public plus large.»

D’un congrès à l’autre, les chercheurs du Québec représentent plus de 80 % des participants. Toutefois, l’événement s’internationalise. En mai dernier, il a accueilli quelque 500 chercheurs français. «Le congrès de l’Acfas, souligne Francine Saillant, est déjà le plus grand congrès francophone de recherche sur la planète. Il continue à se positionner comme ça dans une francophonie ouverte et diverse, notamment en accueillant de plus en plus de chercheurs francophones ou francophiles.»

Lors du dernier congrès, certaines présentations avaient été faites à l’aide de Skype ou par visioconférence. L’expérience, concluante, devrait se répéter lors du prochain rendez-vous.

Selon les règles de l’Acfas, environ 40 % des communications doivent venir de l’université hôte du congrès, ce qui laisse présager un printemps très occupé pour beaucoup de membres de la communauté universitaire. «Tous les regroupements de chercheurs de l’Université Laval ont été sollicités», indique Pascal Daleau, président de la Commission de la recherche et coprésident du congrès 2013. Globalement, la section des sciences sociales et humaines occupe une place importante au congrès de l’Acfas. «Cette section est bien établie, poursuit-il. En sciences et génie, les chercheurs sont assez présents. Les sciences de la santé, elles, doivent être davantage représentées.» Un appel spécial est fait aux étudiants à la maîtrise et au doctorat dans tous les domaines de recherche.

Le congrès se déroulera dans les pavillons Charles-De Koninck, Alexandre-Vachon et Ferdinand-Vandry. «La zone la plus fréquentée sera le De Koninck, explique Pascal Daleau. Les congressistes vont se déplacer dans un même axe, ils ne seront pas dispersés.»

Le congrès entraînera-t-il des annulations de cours? «Il n’y aura pas d’annulations, plutôt des ajustements, répond le coprésident. Par exemple, l’École de langues va décaler ses activités.» Sur le plan de la logistique, le bénévolat sera encouragé, notamment parmi les étudiants.

Dates importantes :

2 novembre Date limite de dépôt des propositions de colloques et d’activités Enjeux de la recherche
28 novembre Date limite de dépôt des propositions de communications libres
14 décembre Ouverture de l’inscription au congrès et mise en ligne du programme préliminaire
20 janvier Date limite d’inscription des auteurs de communications libres
15 mars Mise en ligne du programme scientifique, de la programmation spéciale et des autres activités
31 mars Date limite pour bénéficier du tarif préférentiel d’inscription
22 avril Fermeture de l’inscription en ligne

Consultez la liste complète des dates à retenir en cliquant sur le lien.
 
Source : Le Fil