Don par téléphone

Contacter la fondation de l’Université Laval au 418-656-3292


Don par la poste

Imprimer cette fiche remplissez-la et postez-la avec votre paiement à l’adresse suivante :

Faculté des sciences sociales
Pavillon Charles-De Koninck
1030, av. des Sciences-Humaines
Local 3456-E
Québec (Québec) G1V 0A6

Nouvelles

La maîtrise en affaires publiques : un profil convoité

21 janvier 2013

Par Marie-Pier Cayer

Les employeurs de la fonction publique recherchent plus que jamais des étudiants qui ont un cheminement en affaires publiques. La Faculté des sciences sociales de l’Université Laval propose la Maîtrise en affaires publiques (MAP) qui tente de répondre à cette demande toujours grandissante.

Complètement modernisée en 2006-2007, la Maîtrise en affaires publiques (MAP) de l’Université Laval s’adresse aux étudiants et aux professionnels qui désirent suivre une formation directement centrée sur la réalité du marché du travail. Stage rémunéré, cours à l’étranger et soutien financier à la réussite sont entre autres proposés durant cette formation.

LES EMPLOYEURS ENTHOUSIASTES  
Patrick Ellyson, étudiant à la MAP, est actuellement analyste budgétaire à la direction des programmes sociaux et de santé au Secrétariat du Conseil du trésor (Gouvernement du Québec). Lorsqu’il a reçu son affectation de stage à l’été 2012, il ne s’imaginait pas qu’il aurait l’occasion de postuler pour un poste permanent dès la même année.

L’étudiant qui recevra son diplôme en janvier 2014, confirme que la MAP lui a ouvert bien des portes et lui en ouvrira « tout au long de sa carrière ». Sa formation, en cours, a été très bien reçue de la part des employeurs : « En décrivant la maîtrise lors d’entrevues, les employeurs sont très intéressés, très réceptifs ». « Cette maîtrise, c’est comme une boîte à outils pour moi »

Patrick Ellyson, étudiant à la MAP.

Parmi d’autres, le cours Science et analyse des politiques, obligatoire depuis la session d’hiver 2013, « propose toute une gamme d’outils qui permettent d’appréhender la connaissance d’un point de vue objectif », explique M. Ellyson. Il précise que ce cours lui a permis « sans aucun doute d’aiguiser [son] sens critique ». L’ « analyse des écrits scientifiques, en déceler les failles et identifier les plus pertinents dans un contexte de prise de décision » lui sert quotidiennement.

Cette préparation au monde de la prise de décision politique est un atout pour les étudiants de la maîtrise. Les employeurs désirent que leurs nouveaux employés leurs proposent les meilleures solutions. Il est certain, selon Patrick Ellyson que la maîtrise permet de se démarquer et le grand intérêt, des employeurs, le confirme. 


UNE FORMATION AVANT-GARDISTES 
Selon le directeur du programme, Mathieu Ouimet, l’une des forces de la MAP est « l’avant-gardisme de l’offre de cours ». En effet, l’un des objectifs du programme est de former « des futurs analystes à soutenir la prise de décision ». M. Ouimet ajoute qu’il souhaite que les étudiants « soient capables de trouver l’information et de fournir un jugement critique à leurs supérieurs ». La maîtrise les prépare ainsi à réagir de façon efficiente lors d’un mandat. « Il y a un réel souci d’intégration des compétences nécessaires dans l’offre de cours », complète-t-il.

Le programme offre plusieurs options aux étudiants en tenant compte de leurs intérêts spécifiques. Une conseillère en emploi assure un suivi personnalisé aux étudiants du programme afin qu’ils puissent trouver le stage qui correspond le mieux à leurs intérêts.

Mathieu Ouimet,  directeur du programme et professeur agrégé au Département de science politique de l’Université Laval et chercheur au Centre de recherche du CHU de Québec 

Quatre cheminements leur sont offerts, dont trois avec stage et un avec mémoire. Les profils professionnels avec stage sont Finances publiques, Analyse et évaluation et Gestion publique. La maîtrise avec mémoire est offerte via le profil Recherche et méthodologie.

STAGES RÉMUNÉRÉS
Le programme « privilégie les stages rémunérés » pour ses étudiants. Stéphanie-Sophie Gilbert, conseillère en emploi pour la MAP, sélectionne pour eux une liste d’employeurs potentiels et les accompagne tout au long de leur recherche. « D’avoir un conseiller en emploi est un atout du programme », affirme Mathieu Ouimet. « L’étudiant n’est pas laissé à lui-même ».Le suivi rigoureux de la conseillère permet à l’étudiant de se trouver de très bons stages.

 Les ministères et organismes gouvernementaux sont les principaux recruteurs tels que le Ministère du Conseil Exécutif et le Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, mais, dans la dernière année, deux étudiants ont fait leur stage hors Québec, dont le premier au Partnership International à Washington et l’autre à Ressources humaines et développement de compétences Canada à Ottawa. Des bourses allant jusqu’à 2500 $ par session peuvent être offertes à ceux qui désirent faire un stage à l’étranger.

COURS À OPTION HORS QUÉBEC
La MAP offre aussi le choix aux étudiants de suivre leurs cours à option à l’étranger. Des ententes sont en vigueur avec l’Université Libre de Bruxelles, l’Université Catholique de Louvain et le collège Glendon de l’Université York à Toronto. Une bourse est souvent attribuée à ceux qui participent à ces échanges. L’étudiant peut également suivre ces cours optionnels dans un autre établissement via les programmes d’échanges d’étudiants de la CREPUQ.

FORMATION RECONNUE
La maîtrise en affaires publiques est reconnue par l’Association canadienne des programmes en administration publique et accréditée par la Commission de la fonction publique du Canada comme programme Coop.

Pour plus d’information : http://www.pol.ulaval.ca/map

Source : Le Fil