Don par téléphone

Contacter la fondation de l’Université Laval au 418-656-3292


Don par la poste

Imprimer cette fiche remplissez-la et postez-la avec votre paiement à l’adresse suivante :

Faculté des sciences sociales
Pavillon Charles-De Koninck
1030, av. des Sciences-Humaines
Local 3456-E
Québec (Québec) G1V 0A6

Événements

Table ronde: les élections françaises 2012

À quelques jours des législatives, la Chaire de recherche sur la démocratie et les institutions parlementaires organise une Table ronde portant les élections françaises 2012. Ouverte au grand public, cette activité permettra d'échanger avec quatre experts sur les implications de ce scrutin historique. Les experts participants sont:

Émilie Biland-Curinier, professeure de science politique (U. Laval)

Martial Foucault, professeur de science politique (U. de Montréal)

Pascal Jan, professeur de droit (Science Po Bordeaux)

Cédric Pellen, chercheur en science politique (U. de Montréal)

L’année 2012 est marquée par deux échéances électorales majeures dans la vie politique française. Les récentes élections présidentielles, d’abord, ont vu la défaite du président sortant, Nicolas Sarkozy, et la victoire de François Hollande. Cette alternance au sommet de l’État fait suite à une campagne tendue et à des résultats serrés. De plus, elle a peu de précédents dans l’histoire contemporaine : ce n’est en effet que la deuxième fois sous la Ve République qu’un président briguant un second mandat n’est pas réélu, et qu’un candidat du parti socialiste accède à la fonction suprême. Dans un contexte de crise économique et monétaire en Europe, ce renouvellement présidentiel est l’objet d’attentes importantes chez les partenaires de la France. Or l’effectivité de l’alternance dépend des résultats de la prochaine échéance électorale, qui suivra de quelques jours cette table ronde.

Les Françaises et les Français donneront-ils une majorité absolue au parti socialiste à l’Assemblée nationale, permettant la formation d’un gouvernement aux couleurs du nouveau président ? Si la victoire de la droite est peu probable, le score inégalé du Front national au premier tour des élections présidentielles rend possible l’élection de quelques députés issus de ce parti, pour la première fois depuis 1986. Et la répartition des sièges entre les différentes formations de gauche influencera à n’en pas douter la politique du gouvernement.

Au centre de l’actualité nationale depuis plusieurs mois, scrutées par ses voisins européens, ces élections françaises touchent, de manière inédite, le reste du monde. En effet, la dernière réforme constitutionnelle, adoptée en 2008, a introduit onze nouvelles circonscriptions pour représenter les Français établis à l’étranger. Les États-Unis et le Canada forment ainsi la première de ces circonscriptions. Comment s’organisent ces élections hors du territoire national ? Comment les candidats font-ils campagne sur un territoire aussi vaste ?

Étant  donné la nature hybride de ce régime politique, la conjoncture critique dans laquelle l’alternance intervient et les innovations de la révision de 2008, le processus électoral français en cours soulève un grand nombre de questions qui méritent d’être investiguées. Celles-ci seront soumises aux quatre professeurs-chercheurs qui ont accepté de se prêter à l’exercice.

Date et heure
Mercredi 6 juin 2012 de 13 h 30 à 16 h

Lieu
Pavillon Charles-De Koninck, local 3-A