Don par téléphone

Contacter la fondation de l’Université Laval au 418-656-3292


Don par la poste

Imprimer cette fiche remplissez-la et postez-la avec votre paiement à l’adresse suivante :

Faculté des sciences sociales
Pavillon Charles-De Koninck
1030, av. des Sciences-Humaines
Local 3456-E
Québec (Québec) G1V 0A6

Événements

Conférence-midi

Dès le XVIe siècle, à l’aube des rencontres coloniales, c’est-à-dire dès l’époque où furent massivement mis en contact les hommes des différents continents restés jusque-là largement séparés apparaissent des termes pour désigner les rejetons de ces unions « contre-nature » : Métis, Mulâtres, et toutes les catégories de métissage propres à l’entreprise coloniale occidentale. Cette entreprise distinctive, dont les fondements cognitifs seront analysés, obéit à diverses logiques évolutives, entre invisibilité et reconnaissance des individus mêlés. Elle s’accompagne de la mise en place de jugements de valeur qui ont largement persisté jusqu'à nos jours, à commencer par la mixophobie (scandale de l’union interraciale, susceptible d’engendrer des individus mêlés, dans un jeu où le sexe et la race ont partie liée; stigmatisation de la figure du métis). Seront explorées les dimensions symboliques de ces représentations et sera interrogé leur récent retournement, avec la montée contemporaine d’une certaine « mixophilie ».

Conférencier
Jean-Luc Bonniol, Université d’Aix-Marseille

Date et heure
Mardi 9 décembre 2014 à 12 h

Lieu
Université Laval, pavillon Charles-De Koninck, salle 3470