Deux fois plus de cas de terrorisme devant les tribunaux en Ontario qu'au Québec

Deux fois plus de cas de terrorisme devant les tribunaux en Ontario qu'au Québec

1 août 2016

Selon Stéphane Leman-Langlois, professeur à l’École de service social de l’Université Laval et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en surveillance et construction sociale du risque, cette hausse statistique des crimes liés au terrorisme est en partie le résultat de l’adoption, en avril 2015, de la loi antiterroriste C-51 du gouvernement conservateur de Stephen Harper.

Cette loi a ajouté de nouvelles infractions qui redéfinissent ce qu’est un crime lié au terrorisme.

« Ce qu’on appelle du terrorisme ici, ce ne sont pas des attaques avec de la violence, c’est toute une ribambelle d’actes qui sont étiquetés comme « terroristes » parce qu’on a changé la loi plusieurs fois depuis quelques années », prévient M. Leman-Langlois.

Radio-Canada International, 29 juillet 2016