Léonard Wantchékon

Doctorats d'honneur 2021 en science économique - Léonard Wantchékon

23 septembre 2021

 

Léonard Wantchékon

Titulaire du poste James Madison Professor of political economy à l'Université de Princeton
Doctorat honoris causa en science économique

À la fin des années 1980, un Béninois fait une demande d’admission atypique à la maîtrise en économique de l’Université Laval. Sans diplôme universitaire, il est tout de même accepté dans le programme pour sa résilience et sa détermination. Or, la rigueur scientifique de cet homme allait lui permettre de devenir, quelques années plus tard, l’un des premiers professeurs d’origine africaine exerçant au sein de l’une des illustres universités américaines de l’Ivy League.

Jeté en prison en 1985 et torturé durant un an et demi pour avoir milité, durant ses études universitaires en mathématiques, contre le dictateur Kérékou du Bénin, Léonard Wantchékon réussit à obtenir le statut de réfugié politique au Canada. Après l’obtention d’un premier diplôme de maîtrise de l’Université Laval en 1990, puis d’un second de l’Université de la Colombie-Britannique en 1992, il fait des études doctorales, dirigées par le lauréat d’un prix Nobel Roger Myerson, à l’Université Northwestern, en Illinois. Spécialisé en économie politique, il est engagé comme professeur de sciences politiques à l’Université Yale en 1995, puis à l’Université de New York en 2001, et enfin à l’Université de Princeton en 2011.

Les travaux du professeur Wantchékon portent sur l’économie politique, l’histoire économique et le développement économique. Ses quelque 150 publications, qui ont profondément marqué chacun de ces domaines, reposent généralement sur des modèles mathématiques et statistiques destinés à expliquer des phénomènes politiques, sociaux et économiques, comme le clientélisme politique ou l’esclavage. Pionnier des expériences aléatoires contrôlées sur le terrain dans les champs de l’économie et de la politique, il est reconnu par ses pairs comme un chercheur de premier plan, fortement cité, et a été nommé fellow des prestigieuses Econometric Society et American Academy of Arts and Sciences.

Fier de ses origines et travaillant sans cesse à accroître la valeur de la recherche et de l’éducation supérieure en Afrique, monsieur Wantchékon a fondé, en 2004, l’Institut de recherche empirique en économie politique, dont le succès a mené à la fondation de l’École africaine d’économie, qui offre des programmes de maîtrise de qualité.