Pierre-Marc Daigneault

Du projet de recherche à la demande de financement

7 janvier 2019

Pierre-Marc Daigneault dans Le Fil du 14 décembre dernier.

En 2017, l’Université Laval a accueilli 418 stagiaires postdoctoraux, dont 60% provenaient de l’étranger. Près de la moitié se trouvait dans deux secteurs, celui de la médecine (25%) et celui des sciences et du génie (20%). Cette année-là, les hommes composaient 61% de l’effectif. Chaque année, ces stagiaires s’intègrent à l’environnement de recherche de l’Université pour acquérir une expertise complémentaire ou plus spécialisée dans leur domaine. Ils favorisent la circulation des idées nouvelles et dynamisent de nombreux domaines du savoir.

«De manière assez typique, le chercheur postdoctoral a terminé son doctorat et il est probablement intéressé à poursuivre ses recherches dans le but de faire carrière comme chercheur, ou comme professeur d’université, explique le professeur Pierre-Marc Daigneault, du Département de science politique. En attendant l’obtention d’un poste, il se lance dans l’aventure du postdoctorat. Il explore et certains ne se rendent pas au bout parce qu’ils ont trouvé un emploi dans leur domaine ou un domaine connexe.»

Article complet