Faire l'état des lieux en sciences sociales

Faire l'état des lieux en sciences sociales

5 décembre 2017

François Gélineau a accordé une entrevue à Impact Campus le 5 décembre dernier.

Exclusion, discrimination, radicalisation. Ces grands enjeux de société sont au cœur de la Semaine de la recherche en sciences sociales. Pour le doyen de la Faculté, il était primordial de trouver un thème rassembleur, un thème « autour duquel l’ensemble des professeurs pouvaient se retrouver et avoir quelque chose à dire ».

François GélineauCette première édition s’inscrit dans la longue tradition d’engagement social de la Faculté des sciences sociales, dit le professeur titulaire au Département de science politique. Selon lui, cet engagement est l’une des grandes forces de son corps professoral. « On a une longue tradition d’engagements sociaux. Nos professeurs et nos chercheurs vont se prononcer dans l’espace public sur des enjeux. Ils vont nourrir les débats et c’est important », souligne-t-il.

« Nos disciplines vont chacune avoir quelque chose à dire sur les enjeux actuels et peuvent toutes apporter des solutions concrètes à ces enjeux », assure le doyen. Il rappelle aussi que, historiquement, la Faculté des sciences sociales de l’Université Laval a nourri plusieurs réflexions et participé aux changements lors de la Révolution tranquille.

Article complet : Impact Campus, 5 décembre 2017