Femme qui réfléchit devant un ordinateur

La santé mentale de 55 % des travailleurs en PME est préoccupante

21 mars 2022

Environ 55 % des travailleurs dans les petites et moyennes entreprises (PME) vivraient avec au moins une difficulté de santé mentale, conclut une étude en ligne réalisée par des chercheurs de l'Université Laval.

Manque de reconnaissance ou d'interaction avec le patron, anxiété, dépression, harcèlement psychologique : la liste des problématiques observées par les 2500 travailleurs en PME qui ont été sondés est longue.

Près du tiers des participants vivent avec de l’anxiété ou la dépression. De plus, environ 22 % se disent en épuisement professionnel au-delà d’un seuil clinique. Inversement, 27 % des répondants se disent épanouis dans leur milieu de travail.

Les PME sont un pilier important de l’emploi au Canada, mais la santé mentale et les défis particuliers auxquels font face leurs travailleuses et travailleurs sont très peu documentés scientifiquement. Notre étude pancanadienne cherche à combler cette lacune , souligne Simon Coulombe, professeur agrégé au Département des relations industrielles de l’Université Laval et coauteur de l'étude.

L'effet néfaste de la pandémie

La pandémie n'est pas étrangère à ses résultats alarmants. En fait, près de la moitié des travailleurs ont indiqué que la COVID-19 a des conséquences néfastes sur leur santé mentale en général et 34 % rapportent un effet négatif sur leur bien-être au travail

Le degré de détresse psychologique est par ailleurs plus faible chez les personnes qui travaillent physiquement en entreprise par rapport à celles qui sont en télétravail.

Par contre, 52 % des travailleurs estiment que la santé psychologique n’est pas priorisée de façon adéquate ou suffisante par leur employeur.

11 recommandations

Les chercheurs élaborent donc une série de 11 recommandations(Nouvelle fenêtre) afin que les PME s’engagent plus clairement à favoriser la santé mentale de leurs travailleurs.

 À la lumière de ces résultats, nous formulons une série de recommandations, notamment que les PME s’engagent plus clairement à favoriser la santé mentale de leurs travailleuses et travailleurs, qu’elles augmentent leurs gestes de reconnaissance, renforcent les formations en santé mentale auprès des gestionnaires et fassent connaître différentes stratégies d’autogestion de la santé mentale , commente Simon Coulombe.

Radio Canada, Alain Rochefort, 10h51 (voir article complet)

Une femme assise à une table où se trouve une ordinateur portable et de nombreux documents.

Extrait Ohdio du 21 mars Radio Canada