Eric Montigny

La transparence recule au profit des cachettes à Québec, malgré les promesses de Couillard

24 avril 2018

Eric Montigny et Thierry Giasson ont accordé une entrevue au Journal de Québec le 22 avril dernier.

Philippe Couillard avait promis le gouvernement «le plus transparent» de l’histoire du Québec. Il s’est plutôt couvert d’un voile d’opacité qui prive le public d’informations, en s’inspirant des stratégies de Stephen Harper.

«Ce que les libéraux ont fait, ça s’apparente totalement à ce que le Parti conservateur du Canada a réalisé à son arrivée au pouvoir, mais avec davantage d’accès aux ministres», affirme Thierry Giasson.

Dans une opération de centralisation sans précédent, à l’automne 2014, plus de 500 fonctionnaires des services de communication de tous les ministères ont été transférés au ministère du Conseil exécutif (MCE), celui du premier ministre. Ils relèvent de Christian Lessard, qui était son directeur de campagne à l’élection l’ayant mené au pouvoir.

Eric Montigny estime que cette centralisation affaiblit les digues entre le PLQ et l’État québécois, et cause des retards en raison de nombreuses approbations nécessaires avant de répondre aux médias.

Article complet