Nouvelles publications

Nouvelles publications

18 mai 2016

Taking Flight or Crashing Down? European Common Foreign Policy and International Crises

Philippe Beauregard (candidat au doctorat) a publié un article dans le Journal of European Integration.

What was the level of commonality in European foreign policy for recent international crises? This article assesses the level of commonality by conducting a chronological comparative content analysis to bring to light the rhetoric of European powers (United Kingdom, France and Germany) and EU actors. It focuses on the crises between Russia and Georgia in 2008 and the civil war in Libya of 2011. The article argues that states often converged in their positioning on a wide range of issues, even in moments of crisis. However, it also reveals that they remain in control of the timing of their statements and that EU actors were weak. This paper puts forth a novel tool to assess European foreign policy in times of crisis, it provides empirical data on the subject and highlights the importance of different types of issues in the assessment of commonality.

 

Morocco: the promise of democracy and reality of authoritarianism

Francesco Cavatorta (professeur) a publié un article dans The International Spectator.

he survival of the Moroccan monarchy amidst the wave of protests that characterised the Arab uprisings did not come as a surprise to observers of the Kingdom. Despite the size of the protests in February 2011, demonstrators never demanded the fall of the monarchy and the king was never in danger of being dethroned. Once the King reclaimed political leadership through the launch of a constitutional reform, the protest movement faded and whatever challenge to the pre-eminence of the monarchy might have existed ended quickly. A number of explanations have been advanced for the survival of authoritarianism in Morocco, but they generally rehash conventional wisdoms about Moroccan politics that might no longer be as valid as they were in past. Less obvious factors, ranging from repressive practices to ‘de-politicisation through technocracy’ and from the complex impact of neo-liberal economics on social relations to divisions within the opposition, contributed to the survival of the monarchy. - See more at: http://www.iai.it/en/pubblicazioni/morocco-promise-democracy-and-reality-authoritarianism#sthash.Xpd9cdJH.dpuf

 

Un meilleur système électoral pour le Canada

Jean-Pierre Derriennic (professeur associé) a publié un ouvrage aux Presses de l’Université Laval.

Cet ouvrage est bilingue, français et anglais, imprimé tête-bêche. Jean-Pierre Derriennic, professeur de science politique, y présente avec clarté et concision les meilleures options pour réformer le système électoral canadien.

Le Parti libéral du Canada a pris l’engagement de faire une réforme de notre système électoral pour que l’élection remportée par lui en 2015 soit la dernière à utiliser le mode de scrutin pluralitaire, souvent appelé "uninominal majoritaire à un tour". C’est une excellente nouvelle, car le mode de scrutin que nous utilisons a de très gros inconvénients.

 

La Conférence de Québec de 1864, 150 ans plus tard
Comprendre l’émergence de la fédération canadienne

Eugénie Brouillet, Alain-G. Gagnon et Guy Laforest (professeur) ont codirigé un ouvrage aux Presses de l’Université Laval. En collaboration avec Félix Mathieu (étudiant à la maîtrise en science politique), Guy Laforest y a écrit un chapitre intitulé « Le fiduciaire, le financier et le poète : Cartier, Galt et D'Arcy McGee ».

Les grands événements de notre histoire méritent d’être rappelés et mieux compris. La communauté savante des sciences humaines et sociales doit se sentir interpellée au premier chef dans tout grand dessein visant à revivifier la mémoire historique, mais un tel projet ne peut évidemment être que pluridisciplinaire.

Le présent ouvrage et les contributions qu’il rassemble s’inscrivent dans un renouveau d’intérêt historiographique pour le parcours constitutionnel du Québec et du Canada, et pour le fédéralisme des vingt dernières années. Nous croyons qu’une compréhension mieux contextualisée des 72 Résolutions de Québec de 1864 est cruciale à l’interprétation de l’architecture interne de l’édifice constitutionnel canadien contemporain. Ce nouveau bilan interprétatif est essentiel pour prendre la mesure des avancées faites par le Canada au cours des 150 dernières années au chapitre de la mise en place d’un fédéralisme sans cesse en transition et de projets nationaux en tension au sein de la fédération.

 

Les possibles du féminisme
Agir sans « nous »

Diane Lamoureux (professeure) a publié un ouvrage aux éditions remue-ménage.

« Les féminismes expriment fondamentalement une révolte. Savoir ce que l’on refuse, ce qui ne peut plus durer, ce qui constitue une injustice ne suffit pas pour établir ce que l’on recherche ni même pour trouver les moyens d’y parvenir. Et puisque les motifs de révolte sont nombreux et procèdent de l’expérience singulière de chacune, “faire mouvement” pose problème. »

Afin d’établir sa légitimité, le féminisme a d’abord postulé que toutes les femmes sont liées par une oppression commune. Si le constat reste exact, l’universalisme féminin mène à une impasse. Ne faudrait-il pas plutôt construire des solidarités qui n’obligent pas certaines à sacrifier leurs enjeux sur l’autel de l’unité?

Néolibéralisme, liberté, justice sociale, défense des droits ou rapport à l’État, les réflexions courageuses de Diane Lamoureux abordent de front les questions qui animent le féminisme des dernières décennies et qui traversent la pensée politique au Québec. En cherchant à cerner les conditions de radicalité du féminisme, elle rompt une fois de plus avec la tentation du conformisme. L’unisson n’est ni possible ni souhaitable. Le féminisme ne fait pas mouvement: il est mouvement.

 

Portrait of trauma care in Quebec's rural emergency departments and identification of priority intervention needs to improve the quality of care: a study protocol

Richard Fleet, Fatoumata Korika Tounkara, Mathieu Ouimet (professeur), Gilles Dupuis, Julien Poitras, Alain Tanguay, Jean Paul Fortin, Jean-Guy Trottier, Jean Ouellet, Gilles Lortie, Jeff Plant, Judy Morris, Jean Marc Chauny, François Lauzier et France Légaré ont publié un article dans le BMJ Open.

Trauma remains the primary cause of death in individuals under 40 years of age in Canada. In Quebec, the Trauma Care Continuum (TCC) has been demonstrated to be effective in decreasing the mortality rate among trauma victims. Although rural citizens are at greater risk for trauma and trauma death, no empirical data concerning the effectiveness of the TCC for the rural population in Quebec are available. The emergency departments (EDs) are important safety nets for rural citizens. However, our data indicate that access to diagnostic support services, such as intensive care units and CT is limited in rural areas. The objectives are to (1) draw a portrait of trauma services in rural EDs; (2) explore geographical variations in trauma care in Quebec; (3) identify adaptable factors that could reduce variation; and (4) establish consensus solutions for improving the quality of care.

 

La lutte contre les inégalités: le défi du prochain président du Pérou et  Panama Papers : l’Amérique latine face à l’évasion fiscale

Mamadou Lamine Sarr (candidat au doctorat) a publié deux chroniques pour le Centre d'études interaméricaines.

La lutte contre les inégalités: le défi du prochain président du Pérou : Le 10 avril prochain, les électeurs péruviens seront appelés aux urnes à l’occasion des élections générales. Ils éliront notamment le successeur du président Ollanta Humala, au pouvoir depuis 2011, et qui ne peut pas briguer un second mandat consécutif, conformément à la constitution. Durant sa présidence, Ollanta Humala aura réussi à préserver la croissance du pays - 6% en moyenne sur la dernière décennie - alors que la région de l’Amérique latine et des Caraïbes est en récession. En effet, en 2015, l’économie de la région s’est contractée de 0,9 % tandis que le Pérou affichait un taux de croissance de 2,7%. Toutefois, le pays, reste marqué par de profondes inégalités auxquelles le prochain chef de l’État devra apporter des solutions durables pour faciliter l’intégration sociale.

Panama Papers : l’Amérique latine face à l’évasion fiscale : Les révélations des « Panama papers » en avril dernier ont secoué le monde entier et l’Amérique latine n’a pas été épargnée. Du Mexique à l’Argentine, en passant par le Brésil et le Chili, les noms de politiciens, de gens d’affaires et de leurs proches sont apparus comme des actionnaires ou des propriétaires de sociétés offshore dans ces documents confidentiels du cabinet d’avocats panaméen Mossack Fonseca. Au-delà des nombreuses réactions et des ouvertures d’enquêtes à travers la région, les Panama papers rappellent que l’évasion fiscale demeure un important problème pour les pays latino-américains. Pour ces derniers, la lutte contre l’évasion fiscale constitue une priorité pour consolider le développement et lutter contre les inégalités qui caractérisent encore aujourd’hui l’Amérique latine.