Nouvelles publications Janvier 2018

Nouvelles publications

15 janvier 2018

Foreign Policy Analysis
A Toolbox

Jean-Frédéric Morin (professeur) et Jonathan Paquin (professeur) ont publié un ouvrage aux éditions Palgrave Macmillan.

This book presents the evolution of the field of foreign policy analysis and explains the theories that have structured research in this area over the last 50 years. It provides the essentials of emerging theoretical trends, data and methodological pitfalls and major case-studies and is designed to be a key entry point for graduate students, upper-level undergraduates and scholars into the discipline. The volume features an eclectic panorama of different conceptual, theoretical and methodological approaches to foreign political analysis, focusing on different models of analysis such as two-level game analysis, bureaucratic politics, strategic culture, cybernetics, poliheuristic analysis, cognitive mapping, gender studies, groupthink and the systemic sources of foreign policy. The authors also clarify conceptual notions such as doctrines, ideologies and national interest, through the lenses of foreign policy analysis.

 


Guide d’accueil et de référence pour les élus municipaux

Sandra Breux et Jérôme Couture (chargé de cours) ont publié un guide pour le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire.

Ce guide d’accueil et de référence pour les élus municipaux est une introduction au mandat d’élu que la population de votre municipalité vous a confié.

Les municipalités sont appelées à prendre des décisions sur des questions qui touchent leurs citoyens. Pour cette raison, elles sont appelées « des gouvernements de proximité ». Cette proximité facilite la compréhension des enjeux locaux, mais elle exige également de gouverner au bénéfice du plus grand nombre. Il s’agit d’un exercice délicat qui exigera de votre part, et de la part de vos collègues élus, des discussions et des compromis. Vous entrez en fonction sur la base de convictions ou d’un programme électoral. Vous voulez améliorer les choses. Cette volonté d’action est la source de votre engagement. Ce guide trace les grandes lignes des règles que vous devrez respecter dans la poursuite de cet engagement, car votre mandat s’exercera dans le cadre des pouvoirs et des obligations qui sont prévus par les lois qui régissent le domaine municipal.

 

Les élections partielles au Québec. Caractéristiques et tendances.

Ariane Blais-Lacombe et Marc André Bodet (professeur) ont publié un article dans Politique et sociétés.

Les élections partielles ont-elles les mêmes caractéristiques et suivent-elles les mêmes tendances que les élections générales ? Nous proposons une analyse du taux de participation et de la performance des petits partis lors des élections partielles québécoises depuis 1970. Nous examinons également la performance des députés élus lors de partielles aux élections générales subséquentes. Finalement, nous vérifions si les élections complémentaires constituent, comme plusieurs le pensent, des référendums sur le gouvernement. En bref, nous tentons de déterminer les dynamiques électorales propres aux élections partielles ainsi que leur importance dans la vie politique québécoise.

 

Quand la sécurité se conjugue au féminin et Ukraine, Traité de Lisbonne, OMC, multinationales chinoises, multipolarité

Deux nouveaux numéros de la revue Études internationales viennent de paraître. Jonathan Paquin (professeur) est directeur de la revue. Guillaume Beaumier (candidat au doctorat) y a publié l’article intitulé « Le traité de Lisbonne et le droit international de l'investissement. L'évolution d'un nouveau modèle européen »

La mission de la revue est de rendre disponible à un public universitaire et non universitaire spécialisé des analyses scientifiques de phénomènes internationaux en langue française.

Il s'agit d'une revue pluridisciplinaire traitant des relations internationales, du développement international ainsi que des affaires et du commerce international. Elle accueille des articles de caractère analytique dans les diverses sciences sociales intéressées par les problèmes internationaux, notamment la science politique, la science économique, le droit, l'histoire, la géographie et la sociologie, l'anthropologie et la psychologie.

 

Supervised scaling of semi-structured interview transcripts to characterize the ideology of a social policy reform

Pierre-Marc Daigneault (professeur), Dominic Duval (candidat au doctorat) et Louis Imbeau (professeur) ont publié un article dans Quality & Quantity : International Journal of Methodology.

Automated content analysis methods treat “text as data” and can therefore analyze efficiently large qualitative databases. Yet, despite their potential, these methods are rarely used to supplement qualitative analysis in small-N designs. We address this gap by replicating the qualitative findings of a case study of a social policy reform using automated content analysis. To characterize the ideology of this reform, we reanalyze the same interview data with Wordscores, using academic publications as reference texts. As expected, the reform’s ideology is center/center-right, a result that we validate using content, convergent and discriminant strategies. The validation evidence suggests not only that the ideological positioning of the policy reform is credible, but also that Wordscores’ scope of application is greater than expected.

 

The Arab Uprisings in Egypt, Jordan and Tunisia
Social, Political and Economic Transformations

Andrea Teti, Pamela Abbott et Francesco Cavatorta (professeur) ont publié un ouvrage aux éditions Palgrave Macmillan.

The Arab Uprisings were unexpected events of rare intensity in Middle Eastern history – mass, popular and largely non-violent revolts which threatened and in some cases toppled apparently stable autocracies. This volume provides in-depth analyses of how people perceived the socio-economic and political transformations in three case studies epitomising different post-Uprising trajectories – Tunisia, Jordan and Egypt – and drawing on survey data to explore ordinary citizens’ perceptions of politics, security, the economy, gender, corruption, and trust. The findings suggest the causes of protest in 2010-2011 were not just political marginalisation and regime repression, but also denial of socio-economic rights and regimes failure to provide social justice. Data also shows these issues remain unresolved, and that populations have little confidence governments will deliver, leaving post-Uprisings regimes neither strong nor stable, but fierce and brittle. This analysis has direct implications both for policy and for scholarship on transformations, democratization, authoritarian resilience and ‘hybrid regimes’.