Québec pourrait perdre gros en taxes et impôts à cause d'Uber

Québec pourrait perdre gros en taxes et impôts à cause d'Uber

3 février 2016

L'avis d'Alain Barré, professeur agrégé au Département de relations industrielles.

Le professeur d'université croit aussi qu'«Uber va faire des pieds et des mains, comme il le fait en Californie actuellement, pour empêcher ses chauffeurs de prétendre à l'application des lois du travail».

Photo de vignette : La Presse Canadienne, Ryan Remiorz

Article copmplet - Le Soleil, 3 février 2016