Valérie Poulin

Devenir économiste

Emplois stimulants, débouchés variés et possibilités de travailler pour le bien commun. Voyez grand comme Valérie Poulin, diplômée de la maîtrise et chef de l’intelligence économique à la Ville de Montréal!

En savoir plus
Maîtrise en économie

Pour accéder à des emplois hautement qualifiés

Maîtrise professionnelle avec stage et Maîtrise de recherche avec mémoire.

En savoir plus
Le doctorat en économique

Le doctorat en économique

Un milieu de recherche stimulant, des professeurs actifs en recherche et du soutien financier.

En savoir plus

Pourquoi choisir le Département d’économique

Profitez d’un milieu d’études exceptionnel où l’enseignement est offert par un corps enseignant chevronné. Grâce aux concentrations et aux profils d’études offerts, vous bonifierez votre parcours afin de vous démarquer. Vous développerez des compétences professionnelles recherchées grâce à des stages rémunérés. Nos baccalauréats vous prépareront également aux études supérieures.

Étudier au 1er cycle

Acquérez une solide formation pour atteindre vos objectifs de carrière grâce aux programmes de 1er cycle.

Étudier aux 2e et 3e cycles

Approfondissez vos connaissances et dépassez-vous grâce à nos programmes de cycles supérieurs.

Candidats canadiens hors Québec et candidats étrangers

En poursuivant votre projet d’études ou de recherche au Département d’économique, vous vivrez une expérience enrichissante sur un vaste campus nord-américain, au cœur d’un milieu de vie francophone.

Coûts et financement des études

Les études universitaires sont un investissement important. Découvrez tous les outils à votre disposition pour prévoir les coûts et connaître les formes d’aide financière accessibles.

Périodes d’admission

Été 2019

Explorez les programmes ouverts pour la session d’été.

Automne 2019

Explorez les programmes ouverts à la session d’automne.

Hiver 2020

Déposez une demande avant le 1er novembre et débutez vos études dès janvier 2019.

Témoignages

Anne-Laurence Jachym, étudiante à la maîtrise en économique avec mémoire

Anne-Laurence Jachym

Étudiante à la maîtrise en économique avec mémoire

«Quand j’ai décidé de partir de France pour étudier au Québec, je cherchais un environnement à taille humaine, chaleureux et bienveillant, mais qui me pousserait à donner le meilleur de moi-même. J’ai choisi l’Université Laval parce que j’y connaissais déjà du monde et parce que des professeurs me l’ont conseillée. Le département d’économie a été au-delà de mes espérances. C’est un endroit où je suis constamment amenée à me dépasser, sans empêcher que je m’y sente parfaitement à l’aise. Les professeurs nous donnent l’encadrement dont nous avons besoin, non seulement pour atteindre les attentes du programme, mais également pour nous conseiller pour la suite de notre carrière. Aujourd’hui, je suis en train de finir ma maîtrise et j’aborde sereinement la suite. Je suis bien décidée à faire un doctorat.»

William Arbour, diplômé du baccalauréat intégré en économie et mathématiques et étudiant à la maîtrise en économique avec mémoire

William Arbour

Diplômé du baccalauréat intégré en économie et mathématiques et étudiant à la maîtrise en économique avec mémoire

«Alors que j’hésitais entre des études en psychologie et en linguistique, le choix de l’économique s’est révélé à la fois stratégique et fascinant. Stratégique, puisque les possibilités regorgent en économique, que ce soit en recherche ou sur le marché du travail. En particulier, le département d’économique de l’Université Laval carbure aux collaborations entre étudiants et professeurs, ce qui nous permet de mettre rapidement nos compétences en pratique. Fascinant, parce que l’économique permet de découvrir l’humain sous toutes ses coutures. Après mon baccalauréat intégré en économie et mathématiques, j’ai poursuivi mes études au deuxième cycle avec un sujet qui m’a passionné durant tout mon parcours : la récidive chez les prisonniers. À l’aide d’une base de données unique fournie par le ministère de la Sécurité publique, j’ai pu mettre en évidence les déterminants économiques de la récidive. Ce type d’analyse m’a permis de constater l’influence qu’ont les économistes sur les politiques publiques et m’a encouragé à poursuivre mes études au doctorat.»