Baccalauréat en relations industrielles, Université Laval

90 crédits

Baccalauréat en relations industrielles

Témoignages

Contenu
Corps

philippe-chretien-ulaval.jpgPhilippe Chrétien

Diplômé au baccalauréat en relations industrielles

«En plus de fournir une connaissance théorique approfondie du monde du travail, la multidisciplinarité du programme permet de bien comprendre les subtilités de chacun des domaines d’expertise du baccalauréat en relations industrielles. De plus, l’expérience significative des professeurs facilite notre compréhension du monde du travail. Le profil international réalisé en Belgique m’a non seulement permis d’acquérir une vision polyvalente sur les différents enjeux du domaine, mais a aussi confirmé mon intérêt pour la gestion dans un contexte mondialisé. Doté de mon expérience et de ma formation, je suis prêt à amorcer ma carrière dans un monde du travail qui est en évolution constante.»

Corps

marie-michelle-chartier-ulaval.jpgMarie-Michelle Chartier

Diplômée du baccalauréat en relations industrielles et du D.E.S.S. relations publiques

«Tout au long de mon baccalauréat en relations industrielles, je me suis impliquée dans la communauté étudiante de mon département et de ma faculté, et ce, de diverses manières. Ces implications, à la fois étudiantes, professionnelles et sociales, m’ont permis d’accroître mon réseau de contacts, d’aller à la rencontre d’étudiants dynamiques et d’être reconnue auprès de mon entourage. Pendant 2 années, j’ai occupé le poste de vice-présidente aux communications de mon association étudiante. Ce poste m’a permis de travailler sur de nombreux mandats qui m’ont permis de me dépasser, de créer des liens et surtout, de développer l’une de mes passions, à savoir les communications. Enfin, j’ai eu le grand privilège d’être choisie pour représenter l’Université Laval au Japan-Canada Academic Consortium.»

Corps

joanie-robert-ulaval.jpgJoanie Robert

Diplômée du baccalauréat et étudiante à la maîtrise avec mémoire en relations industrielles

«À la Faculté des sciences sociales, j’ai eu la chance de développer mon propre projet de recherche pour qu’il corresponde à mon cheminement et à mes espoirs de carrière, et ce, sans m’endetter. Ça a été possible grâce au grand nombre de bourses reçues en deux ans (plus de 32 000$), aux possibilités d’emplois étudiants, mais aussi à la grande disponibilité du personnel enseignant et de soutien.»

Corps

cynthia-ann-flores-roussel-ulaval.jpgCynthia-Anne Flores Roussel

«Le baccalauréat en relations industrielles est un programme d’études qui aborde un large éventail des aspects du travail selon une perspective multidisciplinaire. Mon fort intérêt pour les relations de travail, la gestion des ressources humaines et mon désir de suivre les traces de mon père ont influencé grandement mon choix de programme. À la première année de mon baccalauréat, j’ai eu la chance d’obtenir un emploi étudiant qui était en lien direct avec mon domaine d’études. J’ai donc pu appliquer la théorie à la pratique, et ce, tout au long de mon cheminement scolaire. Cette expérience m’a permis de constater l’importance de la matière abordée en classe et la qualité des cours offerts. Ce fut donc très rassurant pour moi de constater comment le baccalauréat offre des bases solides nous permettant d’entrer sur le marché du travail avec confiance. De plus, les personnes que j’ai eu la chance de côtoyer tout au long de mes études, les étudiants comme les professeurs, ont fait de mon parcours une expérience des plus enrichissantes pour laquelle je garde de très bons souvenirs.»

Corps

Jordane Lachance

Diplômée du baccalauréat en relations industrielles

«Le monde du travail est vaste, et les possibilités d’emploi sont infinies. Heureusement, j’ai choisi un programme d’études multidisciplinaire qui m’a permis d’ouvrir mes horizons et de découvrir des domaines dont j’ignorais pratiquement l’existence. Il y a à peine quelques années, je n’aurais pu dire qu’un jour j’étudierais en ergonomie.»