Maîtrise en anthropologie - avec mémoire, Université Laval

Maîtrise en anthropologie - avec mémoire

45

Crédits

Reconnaissance d'acquis maximale: 7

2 ans

Durée estimée à temps complet

Message important:

Séance d'information disponible pour ce programme

Aperçu

Contenu
Corps

Cette formation en anthropologie sociale et culturelle favorise les études de terrain afin que vous soyez en contact direct avec les phénomènes socioculturels complexes du monde contemporain. Vous développerez de fortes habiletés d'analyse et aurez une meilleure compréhension des réalités et des enjeux qui touchent les sociétés et les cultures d'ici et d'ailleurs.

En bref

Corps

La maîtrise en anthropologie de l'Université Laval vous permettra de réaliser un programme de recherche dans le seul département francophone spécialisé en anthropologie sociale et culturelle au Canada. Le Département d'anthropologie possède une solide réputation, entre autres, en études autochtones. Tout en étant structuré et rigoureux, le programme vous donne la possibilité de suivre un parcours personnalisé, sous la supervision de votre direction de recherche.

La maîtrise est la première étape d'une formation professionnelle en recherche, que l'expérience s'accomplisse sur le terrain, en milieu de travail ou en bibliothèque. Cette initiation à la recherche se fait par l'entremise d'une spécialisation thématique. Elle vous prépare à entrer sur le marché du travail ou à approfondir davantage vos connaissances en anthropologie en poursuivant vos études au programme de troisième cycle (doctorat).

L'anthropologie s'est constamment déployée dans les interstices des sciences humaines et sociales. Elle s'y permet ainsi des interventions fines en produisant un savoir sur les institutions, sur les idéologies, sur les rapports sociaux, sur les systèmes de pensée et sur les systèmes de valeurs de sociétés et de collectivités aux trajectoires historiques différentes. La démarche comparative y occupe en cela une place importante. L'anthropologie favorise une réflexion critique et s'intéresse aux domaines du politique et de la justice sociale, de la santé et du mieux-être, de la nature et de l'environnement, de l'éthique et des droits de la personne, de la socialisation et de l'éducation, de la communication, du développement international, de la ruralité et de l'urbanité, de l'économie, des mobilités ou encore des nouvelles technologies.

  • Direction à trouver avant l'admission: vous devrez trouver la professeure ou le professeur qui acceptera de superviser vos travaux de recherche avant l'admission. Cette étape est obligatoire pour la poursuite de vos études. Comment trouver votre direction et votre projet de recherche.
  • Temps complet ou temps partiel: c'est vous qui décidez de votre rythme de progression dans le programme.

Domaines d'expertise

  • Anthropologie de la globalisation, du néolibéralisme, du postsocialisme
  • Anthropologie de l'art, ethnomusicologie
  • Anthropologie de la santé
  • Anthropologie de l'environnement
  • Anthropologie de l'humanitaire et des personnes réfugiées
  • Anthropologie des sciences et technologies
  • Anthropologie du langage
  • Anthropologie du religieux
  • Anthropologie économique, du développement, du tourisme
  • Anthropologie et bureaucratie
  • Anthropologie sociale et culturelle
  • Études autochtones
  • Identités et minorités (ethniques, linguistiques, religieuses, de genre)
  • Migration et mobilité transnationale
  • Mouvements sociaux
  • Paix et conflits
  • Pouvoir, domination, résistance
  • Rapports au corps, au divin ou au non-humain
  • Rapports de genre
  • Savoir-faire et savoir-être

À qui s'adresse ce programme

Corps

Ce programme s'adresse principalement, mais pas exclusivement, à la personne titulaire d'un grade de premier cycle issue des sciences sociales et humaines et intéressée par la richesse des cultures et des sociétés du monde.

Avenir

Corps

Les personnes diplômées de la maîtrise en anthropologie disposent de différentes possibilités d'emplois, que ce soit au Québec ou à l'international. Elles sont appelées à accomplir des travaux de recherche ou à accompagner et soutenir une équipe de recherche.

Elles décrivent les comportements culturels des humains et analysent les données recueillies. Elles sont en mesure de décider des méthodes de collecte et d'analyse de données, d'analyser, puis de présenter et organiser des résultats. Les personnes diplômées peuvent jouer un rôle dans la diffusion des résultats sous différentes formes (rapports périodiques, publications, consultations auprès d'organismes divers, animation de rencontres de suivi de projet, etc.). Elles peuvent se servir des conclusions pour faciliter une intervention sociale, comprendre certains problèmes, aider à exécuter un programme de développement, monter des guides de recommandations, évaluer les besoins d'un groupe ou mettre en valeur un patrimoine. Elles peuvent également poursuivre leurs études d'anthropologie au doctorat.

Selon l'enquête La relance à l'université du ministère de l'Enseignement supérieur, les personnes diplômées à la maîtrise en anthropologie de 2017 connaissaient un taux de placement de 90% en janvier 2019 (33 personnes visées par l'enquête et un taux de réponse de 66,7%).

Pour en connaître davantage sur le marché de l'emploi, vous pouvez consulter le portrait du marché en anthropologie du Service du développement professionnel de l'Université Laval ainsi que la section Des emplois pour anthropologues du Département d'anthropologie.

Corps
Professions
  • Agente ou agent de planification et de programmes
  • Agente ou agent de recherche
  • Anthropologue
  • Chargée ou chargé de cours, enseignante ou enseignant au collégial
  • Coordonnatrice ou coordonnateur de projets, gestionnaire
  • Conseillère ou conseiller en consultations publiques, en développement touristique, en immigration, en relations internationales
  • Consultante ou consultant
  • Experte ou expert en culture amérindienne
  • Guide-interprète
  • Intervenante ou intervenant, organisatrice ou organisateur communautaire
  • Professionnelle ou professionnel de recherche
  • Responsable aux activités éducatives muséologiques, conservatrice ou conservateur
  • Travailleuse ou travailleur autonome
Employeurs
  • Centres et instituts de recherche
  • Établissements d'enseignement collégial et universitaire
  • Firmes de consultation
  • Fonction publique municipale, provinciale ou fédérale
  • Musées
  • Organismes communautaires, culturels, locaux, publics, parapublics et internationaux