Conférence de Marcelo Otero - Repères sociologiques pour analyser l’individualité contemporaine : socialisation, pathologies, travail

Conférence de Marcelo Otero - Repères sociologiques pour analyser l’individualité contemporaine : socialisation, pathologies, travail

Date : Jeudi 8 novembre 2018
Horaire : 15h30
Lieu : Pavillon Charles-De Koninck, local 1242

Dans le cadre du cours SOC-2600 Théorie sociologique : l’individu.

« Repères sociologiques pour analyser l’individualité contemporaine : socialisation, pathologies, travail. »

Conférencier : Marcelo Otero, sociologue

Nous mobiliserons à nouveaux frais trois chantiers sociologiques relativement classiques (socialisation, pathologies sociales, travail) afin de comprendre les principales caractéristiques de l’individualité contemporaine mettant à distance autant que faire se peut les avenues de l’utopie, du scientisme et de la nostalgie. Nous poserons l’hypothèse que le grand renversement intervenu entre les socialisations primaire et secondaire, les tensions psychosociales révélées par les problèmes de santé mentale les plus répandus et la centralité de la place du travail dans l’existence des individus nous donnent des pistes fécondes pour analyser les fondements sociétaux de l’individualité contemporaine. L’individualité dont on parle ici est tout simplement, même si cela n’a rien de simple, celle qui a cours à un moment donné, dans une société donnée et à laquelle on doit, d’une manière ou d’une autre « se référer ». En s’y référant, les individus particuliers prennent à la fois « connaissance » et « distance » de l’individualité sociale ordinaire qui les concerne selon leur position sociale, car s’y référer oblige à se singulariser par rapport à une référence commune qu’on doit forcément « connaître ». Loin des théories de l’acteur, de l’individualisme méthodologique ou des interactionnismes, on tentera de penser aux conditions de possibilité des processus d’individuation en cours.
____________________

Marcelo Otero est professeur au Département de sociologie de l’Université du Québec à Montréal et chercheur au Centre de recherche de Montréal sur les inégalités sociales, les discriminations et les pratiques alternatives de citoyenneté (CREMIS). Ses intérêts de recherche portent sur la compréhension de la complexité des problèmes sociaux contemporains, notamment l'imbrication entre les problèmes sociaux (pauvreté, vulnérabilité sociale, exclusion), les problèmes de santé mentale (dépression, anxiété, psychose) et les exigences normatives de l’individualité contemporaine. 

Information : Louis-Simon Corriveau
louis-simon.corriveau.1@ulaval.ca