Rendez-vous anthropologiques Université Laval
Pablo Palenzuela est anthropologue de l'Université de Séville, en Espagne.

Conférence du professeur Pablo Palenzuela

Date : Lundi 17 septembre 2018
Horaire : 12h à 13h30
Lieu : Pavillon Charles-De Koninck, salle 5325

LA COLONIALITÉ : FACE OCCULTE DE LA MODERNITÉ EN AMÉRIQUE LATINE

Conférence de Pablo Palenzuela, anthropologue de l'Université de Séville, en Espagne.

Nous présenterons, de manière synthétique et dans une perspective critique, le cadre théorique élaboré par le groupe "Colonialité, modernité et décolonialité",  formé par des intellectuels latino-américains depuis 1999 (Anibal Quijano, Walter Mignolo, Arturo Escobar, Fernando Coronil,  Catherine Walchs, Silvia Rivera Cusicanqui, Ramón Grosfoguel, parmi d’autres). Il s´agit d'un cadre théorique qui postule la continuité d'un modèle de domination (la colonialité) que reproduisent en Amérique Latine certains patrons du pouvoir colonial dans l’actuelle période postcoloniale du capitalisme globalisé. La décolonialité est, quant à elle, une proposition d'intervention sociale et politique afin que les groupes subalternes et leurs intellectuels organiques puissent trouver leur juste place au sein de la société latino-américaine.

Depuis les années 1970, le professeur Pablo Palenzuela a mené des recherches dans plusieurs pays d’Amérique latine dont le Pérou, l’Argentine, l’Équateur, le Guatemala et le Nicaragua. Ses principaux champs de recherche sont l’anthropologie du développement et l’anthropologie du travail avec un accent sur l’économie informelle, l’ethno-développement et les organisations locales de gouvernance.