1 mai 2019

Heure: 11h
Lieu: Pavillon Charles-De Koninck, local 3244

Détails supplémentaires

 

Mon travail académique porte sur les clivages au sein des groupes diasporiques et sur les façons dont l’altérité ethno-raciale et religieuse sert de fondement à des réseaux de renouvellement et de préservation culturels dans un monde globalisé. J’examine, depuis 2000, comment les Juifs éthiopiens se sont intégrés en Israël en construisant une nouvelle catégorie raciale de la judaïté et en élucidant les implications plus larges de leur inclusion dans la méta famille juive. Les relations raciales et ethniques entre Juifs en Israël sont également mises de l’avant pour souligner la tension entre, d’une part, un discours prônant l’inexistence de différences raciales entre les Juifs en Israël et, d’autre part, l’opérationnalisation de la race au quotidien.

 

Mes recherches actuelles portent sur les politiques du don dans un groupe diasporique et sur les façons dont ces groupes mettent en place des activités humanitaires au bénéfice de leurs membres en détresse. En abordant les « cycles de don » de manière holistique, je retrace les liens entre donneurs et bénéficiaires, les effets des dons sur les bénéficiaires et les conséquences de l’intervention des donneurs. Les activités humanitaires de la diaspora, en particulier les projets de développement mis en place dans des villages juifs éthiopiens isolés entre les années 1960 et 1980 à l’initiative d’organisations juives nord-américaines, sont au centre de ce projet.

 

Le potentiel des centres urbains dans les activités diasporiques sera revisité dans le cadre d’un futur projet sur l’appropriation de l’urbanité par des juifs éthiopiens qui visitent Addis Abeba en tant que touristes israéliens. Je souhaite comprendre comment Addis Abeba gère les « retours » de ces visiteurs éthiopiens-israéliens. Dans quelle mesure la ville est-elle construite comme expression d’une modernité éthiopienne pour les Éthiopiens-Israéliens? Ce processus se déroule dans un contexte où le récent développement cosmopolite d’Addis Abeba est lié aux visites de « retour » de membres de la diaspora éthiopienne à travers le monde.

 

Conférencière : Mme Gabriella Djerrahian, professeure associée au Département de sociologie et d’anthropologie à l’Université Concordia

 

Bienvenue à toutes et à tous!