9 avril 2019

Heure: 11h45 à 13h
Lieu: DKN-3470

Détails supplémentaires

 

Effets de la grossesse sur la politique
 

Il est clair que l’attente et la venue d’un enfant sont des expériences marquantes pour la majorité des femmes et de leurs partenaires. Or, il existe peu d’études sur les effets de la grossesse et de l’arrivée d’un enfant sur les croyances politiques d’une personne. Dans cette présentation, la responsable du nouveau programme de recherche Gothenburg sur la grossesse et les politiques (Gothenburg Research Program on Pregnancy and Politics) offrira pour la première fois un aperçu des résultats du projet qui portera, entre autres, sur les effets d’une grossesse sur l’attention et la participation politique. Les données proviennent d’un sondage à grande échelle (N = 60 000) où les personnes qui sont éventuellement tombées enceintes et les partenaires de femmes enceintes ont été suivis pendant un an après l’arrivée de l’enfant. Les résultats montrent que lors d’une grossesse et de la venue d’un enfant, les femmes sont moins attentives aux nouvelles politiques et démontrent moins d’intérêt à la politique en général. Ce phénomène, observé au moins jusqu’à ce que le bébé ait 12 mois, ne touche pas les partenaires masculins des mères, ce qui suggère que la grossesse a des conséquences politiques importantes, un fait qui n’avait jamais été prouvé. Ces résultats mettent en lumière des mécanismes biologiques et psychologiques sous-étudiés portant sur les inégalités hommes-femmes bien connues en ce qui concerne les connaissances et l’efficacité en politique. De plus, ils montrent que la grossesse elle-même — et non seulement le fait d’être parent — entraîne un processus politique propre à chacun, ce qui devrait être étudié. Des résultats récents sur l’incidence de la grossesse et des débuts en tant que parents sur les émotions et les opinions politiques seront aussi présentés.


Conférencière : Elin Naurin est chercheure à l'Académie Wallenberg et professeure associée au Département de science politique de l'Université de Gothenburg.​ Elle s'intéresse de près aux théories et aux pratiques de la démocratie représentative. Ses intérêts spécifiques sont les promesses électorales des partis et la sensibilité des politiciens à l'opinion publique. Elle étudie également la socialisation politique des adultes, en particulier le rôle de la grossesse dans les opinions politiques, le comportement et les connaissances politiques de la personne.
 

Un léger lunch sera servi.
 

Bienvenue à toutes et à tous !