19 mars 2019

Heure: 11h45 à 13h
Lieu: DKN-3470

Détails supplémentaires

 

Pendant que les États discutent, que font les villes? Étude des réseaux de villes dans la gouvernance climatique mondiale​

 

Les villes, acteur local par excellence, ont montré depuis quelques années leur capacité à interagir dans divers fora mondiaux au travers des réseaux municipaux transnationaux. Ces réseaux se définissent souvent comme porteurs d’activisme et de nouveauté dans la gouvernance climatique mondiale. Certains prétendent que « pendant que les États discutent, les villes agissent ». Pourtant, l’activisme de ces réseaux et la nouveauté qu’ils généreraient restent peu clairs. En quoi les réseaux municipaux transnationaux proposent-ils de nouvelles manières de gouverner le climat ? Comment orientent-ils le comportement des villes en la matière ? Peuvent-ils aider à substituer l’action des villes à celle des États ? La présentation s’intéressera principalement aux deux premières questions. Après avoir détaillé les différentes dimensions du projet de recherche sur lequel elle repose, elle évoquera ses résultats préliminaires, fondés sur une analyse de réseaux sociaux et un terrain de recherche à la COP23 et la COP24. 
 

Conférencière : Marielle Papin-Manjarrez est doctorante en science politique à l’Université Laval. Elle a auparavant obtenu son diplôme en sciences politiques (équivalent baccalauréat et maîtrise) à Sciences Po Lyon (France), avec une spécialisation en globalisation et gouvernance. Elle s’intéresse aux questions de politique environnementale mondiale et plus particulièrement au rôle des acteurs transnationaux. Avant cela, elle a travaillé sur des projets d’éducation et de conscientisation environnementale dans des écoles et des agences gouvernementales à Mexico et dans le reste du Mexique. 

 

Un léger lunch sera servi.
 

Bienvenue à toutes et à tous !