24 janvier 2019

Heure: 11h45 à 13h
Lieu: DKN-3470

Détails supplémentaires

 

En collaboration avec le Centre d'analyse des politiques publiques (CAPP).

 

Sciences et pratiques de la comparaison internationale. Un éclairage France-Québec

 

Dans un livre désormais classique, Sydney Tarrow soulignait les ressources internes mobilisées par les militant·es engagé·es dans des causes transnationales, évoquant des formes de « cosmopolitisme enraciné ». Cette présentation montre, de manière symétrique, combien la comparaison internationale constitue une dimension de plus en plus fréquente, voire obligée, de pratiques sociales et politiques ancrées localement et/ou nationalement. En particulier, la France et le Québec tendent à former un vis-à-vis comparatif, dont les ressortissant·es, chercheur·es mais aussi et surtout fonctionnaires, militant·es, élu·es, journalistes, tendent à se comparer. Défendant une épistémologie réflexive, cette présentation invite les comparatistes savants à interroger leurs propres méthodes, en tenant compte des usages ordinaires de la comparaison, ainsi que des enjeux internes de ce comparatisme désormais généralisé.

 

Conférencière : Émilie Biland-Curinier a été professeure adjointe au Département de science politique de l'Université Laval de 2010 à 2014, et y demeure professeure associée. Ses travaux portent sur la sociologie du droit, de l'administration et de l'action publique, qu'elle aborde dans une perspective intersectionnelle (classe, genre, race, sexualité). Elle est également enseignante-chercheuse à l'Université Rennes 2 (France).

 

Un léger lunch sera servi.

 

Bienvenue à toutes et à tous !