Midi-conférence de sociologie

Midi-conférence de sociologie

Date : Jeudi 12 avril 2018
Horaire : 11h30
Lieu : Pavillon Charles-De Koninck, local 5325

La critique marcusienne de la modernité
Par Joaquin Sabat, étudiant à la maîtrise en sociologie

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, la crise du marxisme occidental due d’une part à la déception de plus en plus flagrante face aux « socialismes réalisés » et d’autre part à l’effondrement des références transcendantales caractéristique du contexte de l’après-guerre, reflétait une crise plus profonde des philosophies de l’histoire. Plus rien ne pouvait assurer de manière irréfutable le triomphe du rationnel sur l’irrationnel, de la Révolution sur le capitalisme, et les Grands Récits devant guider l’avènement de l’humanité à elle-même dans l’instauration d’un ordre nouveau et salutaire se trouvaient au pied du mur. La Raison, ce mythe fondateur de la modernité occidentale qui servait auparavant comme fondement de la critique de l’ordre existant, s’était transformée en son contraire : elle cessa d’être le moteur d’un projet humain, moderne et rationnel et devint au contraire le Logos totalitaire d’une société dont la libération et la sujétion la plus totale coexistaient l’une comme la condition de l’autre. À travers les différentes tentatives de Marcuse pour échapper à l’aporie inhérente à cette critique radicale de la Raison se dessine une conception plus globale de la modernité occidentale et de son « malaise ». Cette conférence entend retracer le fil de ces recherches, qui empruntent un chemin hésitant mais audacieux conduisant vers rien de moins que les limites de la modernité elle-même.

______________________________
Les midis-conférences de sociologie sont une occasion pour les étudiantes et étudiants de sociologie de présenter leurs travaux de recherche à leurs collègues. 

Apportez votre tasse, du café sera offert sur place!
Aspects sociologiques