Midi de science politique

Midi de science politique

Date : Mardi 30 janvier 2018
Horaire : 11h45 à 13h
Lieu : Pavillon Charles-De Koninck, local 3470

Les causes et mécanismes de la "politique contestataire de grande ampleur" dans les pays du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord, 2010-2012: une analyse multiméthodes.

Le Département de science politique, en collaboration avec la Chaire de recherche sur la démocratie et les institutions parlementaires, le Centre d’analyse des politiques publiques et le Groupe de recherche en communication politique vous invite à assister à la conférence de Priscilla Álamos-Concha, doctorante au Centre de science politique et de politique comparée (CESPOL) de l’Université catholique de Louvain.

La recherche présentée s'articule autour de deux questions. D'une part: comment expliquer que, dans certains pays du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord, des révoltes populaires aient vu le jour entre 2010 et 2012, tandis que ceci ne s'est pas produit dans d'autres pays de cette même région? Pour répondre à cette question, un modèle théorique articulé autour du concept de "politique contestataire de grande ampleur" (large-scale contentious politics) a été testé sur 14 pays, au moyen d'une analyse QCA (Qualitative Comparative Analysis).

Cette analyse QCA révèle le rôle-clé de deux facteurs spécifiques. D'autre part, en termes de compréhension plus profonde: quels ont été les mécanismes de l'émergence de cette politique contestataire de grande ampleur? Pour répondre à cette deuxième question, une analyse de traçage de processus (process-tracing) a été menée sur le cas spécifique de la Tunisie, sur la base d'un travail de terrain. Cette recherche articule ainsi l'analyse comparée inter-cas et l'analyse approfondie d'un cas particulier, via un devis de recherche multiméthodes.

Un léger lunch sera servi!