Midi de science politique - La Dominique après l'ouragan Maria : le rôle de l'administration publique dans la reconstruction

Midi de science politique - La Dominique après l'ouragan Maria : le rôle de l'administration publique dans la reconstruction

Date : Mardi 20 février 2018
Horaire : 11h45 à 13h
Lieu : DKN-3470

Le Département de science politique, la Chaire de recherche sur la démocratie et les institutions parlementaires, le Centre d'analyse des politiques publiques, le Groupe de recherche en communication politique et l'APEULvous invitent à assister à la conférence de Gérard Jean-Jacques, sous-ministre au Cabinet du premier ministre de la Dominique.

La conférence s’intitule : La Dominique après l’ouragan Maria : le rôle de l’administration publique dans la reconstruction

La meilleure façon de comprendre et de représenter les répercussions d'un ouragan de catégorie 5 comme l'ouragan Maria pour un système est de visualiser ce qui se passe quand une ligne de fourmis ouvrières est interrompue par une goutte d'eau. Les fourmis semblent temporairement désorientées et désorganisées mais, sans délai, elles se réorganisent pour continuer la mission. L'ouragan Maria, un choc externe catastrophique, est notre goutte d’eau. Elle a choqué et, momentanément, paralysé la fonction publique dominiquaise. Toutefois, la machine bureaucratique dominiquaise s’est regroupée et s’est relancée, comme alimentée par l'adrénaline et l'instinct primal de survivre, dans un programme de mobilisation, de coordination, et d’aménagement surtout avant le début de la prochaine saison des ouragans, le 1er juin 2018.

Gérard Jean-Jacques est actuellement sous-ministre au Cabinet du premier ministre de la Dominique. Il a auparavant servi dans le Bureau du conseil privé en tant que directeur de l’unité interministérielle de coordination et de suivi des politiques et occupé le poste de sous-ministre au ministère du Tourisme et du Renouveau urbain. M. Jean-Jacques a soutenu sa thèse de doctorat à l'Université Laval en 2016. Celle-ci portait sur les relations de pouvoir entre les acteurs intéressés à la création d'une institution de surveillance de l'intégrité publique. Les intérêts de recherche de M. Jean-Jacques se situent au niveau de l'administration publique, de la gouvernance et des relations de pouvoir dans les réseaux formels.

Un léger lunch sera servi.

Bienvenue à toutes et à tous !