Étudier au 1er cycle

La Faculté des sciences sociales offre une trentaine de programmes de 1er cycle dans des disciplines variées. Vous aurez accès à un large éventail de microprogrammes, de certificats, de baccalauréats et de programmes en formation continue.

Bénéficiez de tous les avantages qu’offrent les programmes de 1er cycle:

  • Accéder à des professions reconnues par un ordre professionnel
  • Bénéficier de nos passerelles en relations industrielles et en service social qui vous permettront de compléter plus rapidement votre formation
  • Recevoir une formation intellectuelle et pratique dans une institution innovante et dynamique
  • Élargir vos horizons grâce aux séjours d’études à l’étranger
  • Profiter de la disponibilité et de l’accessibilité des professeurs et chargés de cours
  • S'outiller pour intégrer le marché du travail dans une très grande diversité de milieux

 

Préparer votre avenir

Tous les baccalauréats de la Faculté des sciences sociales vous permettent d’effectuer des stages et des formations pratiques. Que ce soit par l’entremise du programme des Pages étudiants à l’Assemblée nationale, les stages en service social, la formation pratique en anthropologie ou les travaux au Laboratoire de recherche en sociologie, vous aurez l’occasion de développer concrètement votre expertise.

Explorez nos programmes de 1er cycle qui offrent des stages

Poursuivre vos études aux 2e et 3e cycles

Envie d'exploiter votre potentiel et d'assouvir votre curiosité intellectuelle? La Faculté vous offre une grande variété de programmes de 2e et de 3e cycles qui vous permettront d'approfondir vos connaissances et dans certains cas, d'expérimenter la recherche.

Explorez les programmes de 2e et de 3e cycles

Témoignages

William Samson

Diplômé au baccalauréat intégré en économie et politique

On peut vraiment dire que ce programme a trouvé un compromis entre pluridisciplinarité et expertise. J’ai eu la chance de personnaliser mon cheminement selon les cours qui m’intéressaient davantage sans jamais douter de la qualité de ma formation puisque le baccalauréat intégré en économie et politique garantit des cours théoriques fondamentaux. Le résultat, c’est que j’ai acquis des compétences d’analyse des enjeux liés aux politiques économiques. J’ai aussi profité de la stimulante vie étudiante sur le campus en m’impliquant comme président de l’Association des prégradué(e)s en économique.

Justine Émond-Lafrenière

Diplômée au baccalauréat en psychologie et étudiante à la maîtrise en sciences de l’orientation

J’ai toujours été intéressée par le monde de la psychologie. Depuis plusieurs années, je sais que je souhaite faire de la relation d’aide mon métier. Avec les différentes offres de bénévolat ou d’occasions de pratiquer la relation d’aide présentes dans ce baccalauréat, j’ai pu développer plusieurs compétences pour ma future profession. De plus, grâce à la diversité des cours magistraux, j’ai pu découvrir différents aspects de la psychologie et, ainsi, trouver le domaine qui m’intéresse. Ce programme est une inspiration pour moi et il me sert de guide dans la poursuite de mes rêves.

Catherine Voyer

Diplômée au baccalauréat en criminologie et étudiante à la maîtrise en service social

Mon parcours au baccalauréat en criminologie m’a permis de développer un regard critique sur plusieurs sujets tabous dénoncés par la société. La criminologie, c’est aller au-delà des présupposés, c’est tenter de comprendre le contrevenant, ses schèmes de pensée ainsi que son cycle délictuel. C’est aussi faire place aux victimes, souvent délaissées dans le processus judiciaire. Stagiaire au centre jeunesse de ma région, sur la Côte-Nord, j’ai su mettre en pratique les connaissances acquises lors de mon parcours universitaire. Avec l’aide d’une professeure éloquente m’ayant indéniablement transmis la passion pour la victimologie, j’ai eu la chance de faire partie du comité d’implantation des rencontres détenus-victimes à Québec, de faire une conférence sur la justice réparatrice à Sept-Îles; toutes des expériences qui m’ont réellement donné la piqûre afin de poursuivre aux études supérieures en criminologie.