Médaille du Lieutenant-gouverneur pour Charles-Antoine Lesage maîtrise anthropologie Université Laval
L'honorable J. Michel Doyon, lieutenant-gouverneur du Québec et Charles-Antoine Lesage, étudiant à la maîtrise en anthropologie.

Médaille du Lieutenant-gouverneur pour Charles-Antoine Lesage

14 mai 2019

Charles-Antoine Lesage, étudiant à la maîtrise en anthropologie, est l’un des récipiendaires de la Médaille du Lieutenant-gouverneur pour la jeunesse 2019. Cette médaille est remise à des étudiantes ou étudiants ayant démontré un engagement bénévole soutenu au niveau social ou communautaire ou ayant présenté une attitude inspirante, un rayonnement positif dans un groupe ou la communauté. La cérémonie de remise des médailles s’est tenue le 5 mai 2019 pour la région de la Capitale-Nationale.

« Voici un étudiant autochtone particulièrement talentueux, sur les plans tant académique que politique, qui s’est engagé dans une réflexion sur les questions autochtones d’une manière originale et ouverte bien avant de commencer ses études universitaires. C’est d’ailleurs cette implication qui a motivé son choix de l’anthropologie (...) Charles-Antoine Lesage est un jeune homme chaleureux, généreux, déterminé et dynamique, animé par un fort esprit de leadership, tant auprès de ses confrères hurons-wendat, que d’autres étudiants autochtones, ainsi qu’auprès de ses pairs en anthropologie. Il laisse une marque profonde et inspirante dans les milieux et associations dans lesquels il s’implique », selon la directrice des programmes de 2e et 3e cycles, Isabelle Henrion-Dourcy.

Dès un jeune âge, Charles-Antoine s’est impliqué culturellement et politiquement dans diverses organisations à Wendake (Musée huron-wendat et Bureau du Nionwentsïo). Membre étudiant du Centre interuniversitaire d'études et de recherches autochtones - CIÉRA, il effectue depuis 2017 une maîtrise portant sur la gestion du territoire huron-wendat, qui lui permet de démontrer la valeur et l’importance d’un dialogue égalitaire entre Premières Nations et gouvernements. Son implication s’insère dans une démarche anthropologique plus large visant l’ouverture à l’autre et la valorisation de la différence. Il emprunte la voie de la culture pour opérer ce rapprochement fécond et favoriser l’instauration d’un rapport décolonial et égalitaire entre membres des Premières Nations et Québécois(es). Il anime régulièrement des conférences et activités de sensibilisation aux cultures autochtones. Il est aussi engagé de longue date dans une activité traditionnelle : tëehwehnda’es, le sport de la crosse ou « jeu de la médecine ». Joueur accompli, il dédie une grande partie de son temps à la transmission des savoirs relatifs à la crosse, notamment par le biais d’Ehkia’ Lacrosse, un projet entrepreunarial lancé en 2017. 

Félicitations, Charles-Antoine, et bon succès pour la suite!