Répertoire du personnel administratif et enseignant

Émilie Biland-Curnier, professeur au Département de science politique de l'Université Laval

Émilie Biland-Curinier

Département de science politique

Professeure associée

418 656-2407

emilie.biland@pol.ulaval.ca

Pavillon Charles-De Koninck Local 3463

Projets de recherche

Le traitement judiciaire des séparations conjugales en France et au Québec : subvention 2011-2014 du FQRSC; subvention 2011-2013 de la commission permanente de coopération franco-québécoise; subvention 2012-2015 du CRSH, subvention 2012-2015 de l’agence nationale de la recherche (ANR). Voir le site www.ruptures.ulaval.ca.

Publications

BILAND E. et SCHÜTZ G., «Tels pères, telles mères? La production des déviances parentales par la justice familiale québécoise», Genèses (à paraître).

BILAND E., «Fonction publique», in Hervouët F., Mbongo P. et Santulli C. (dir.), Dictionnaire encyclopédique de l'État, Berger-Levrault, 2014.

 BILAND E., «La fonction publique territoriale et la réforme de l’État», in Le Galès P., Vézinat N. (dir.), L’État recomposé, PUF, 2014.

PARADEISE C., THOENIG J.C., MIGNOT-GÉRARD S., BILAND E., GOASTELLEC G. et DELEMARLE A., «Relevance and Excellence in Higher Education Vocational Schools. Business Schools as Institutional Actors», in Pettigrew A.M., Cornuel E. and U. Hommel (eds), The Institutional Development of Business Schools, Oxford University Press, 2014, p. 126-51.                   

BILAND E., VANNEUVILLE R., «Les mutations de la surveillance juridique des administrations. Le conseil d’État français et la promotion de la légistique.», in Crête J. (dir.), Les surveillants de l’État démocratique, Presses de l’Université Laval, 2014.

COLLECTIF ONZE, Au tribunal des couples. Enquête sur des affaires familiales. Odile Jacob, 2013.

BILAND E. et SCHÜTZ G., «La garde des enfants de parents séparés au Québec. Une analyse quantitative de dossiers judiciaires», arucfamille.ulaval.ca, 21 novembre 2013.

BILAND E., «Local Civil Service: From Internal Mobility to Spatial Mobility?», Travail et Emploi, Special Edition, 2013, p. 19-32.

BESSIERE C., BILAND E. et et FILLOD-CHABAUD A., «Résidence alternée: la justice face aux rapports sociaux de sexe et de classe», Lien social et politiques, no 69, 2013, p. 125-143.

BILAND E., KOLOPP S., «La fabrique de la pensée d’État, Luttes d’institution et arrangements cognitifs à l’ÉNA (1945-1982)», Gouvernement et action publique, v.2, no 2, 2013, p. 221-247.

BILAND E., «Quand les managers mettent la robe. La participation prudente des écoles de commerce à la formation des avocats d’affaires.», Droit et société, no 83, 2013, p. 49-65.

BILAND E., VANNEUVILLE R., «Government lawyers and the training of senior civil servants: maintaining law at the heart of the French state.», International Journal of the legal profession, 2012, v.19, no 1, p. 29-54.

BILAND E., «Cumuler grâce aux pairs. Trajectoires et prises de positions d’élus de la fonction publique territoriale», dans Foucault M., François A., Navarro J. (dir.), Le cumul des mandats: causes et conséquences, Éditions de l’Université de Bruxelles, 2013, p. 63-80.

BILAND E., «Recruter et gérer les fonctionnaires “à gauche”: du municipalisme à la banalisation?», in Bellanger E., Mischi J. (dir.), Territoires du communisme, Armand Colin, 2013, p. 151-166.

BILAND E., La fonction publique territoriale, La découverte, coll. «Repères», no 589, 2012.

BILAND E., «Les concours territoriaux: à l’ombre de l’État, entre les mains des élus ou aux avant-postes de la modernisation?», Revue française d’administration publique, no 142, 2012, p. 431-442.

BILAND E., «Fonction publique territoriale: de la mobilité interne à la mobilité spatiale?», Travail et emploi, no 127, 2012, p. 53-66.

BILAND E., «Les transformations générationnelles de la politisation dans les collectivités territoriales», Politix, v.24, no 96, 2011, p. 17-37.

BILAND E., ISRAËL L., «À l’école du droit. Les apports de la méthode ethnographique à l’analyse de l’enseignement du droit», Les cahiers de droit, v.52, no 3-4, 2011, p. 619-658.

BILAND E., «Les cultures institutionnelles», in Lagroye J., Offerlé M. (dir.), La sociologie de l’institution, Belin, 2011, p. 177-192.

BILAND E., «Les ambiguïtés de la sélection par concours dans la fonction publique territoriale. Une institutionnalisation inachevée», Sociologie du travail, v.52, no 2, 2010, p. 172-194.

BILAND E., «Les usages du statut par les employeurs publics locaux: embaucher et gérer les carrières à la ville des années 1970 aux années 2000», in Cartier M., Retière J-N., Siblot Y. (dir.), Les salariés à statut. Genèses et cultures, Presses Universitaires de Rennes, 2010, p. 127-139.

BILAND E., «“Moderniser les ressources humaines” dans une petite ville française: appropriations et contournements des normes juridiques et gestionnaires», Pyramides, no 17, 2009, p. 15-34.

BILAND E., La fonction publique territoriale, La documentation française, coll. «Problèmes politiques et sociaux», no 967, 2009.

BILAND E., «La “démocratie participative” comme entreprise de (re)mobilisation des habitants: l’exemple d’une municipalité de l’ancienne banlieue rouge», in Anquetin V., Freyermuth A. (dir.), La figure de l’habitant dans le travail politique. Sociologie politique de la demande sociale, Presses Universitaires de Rennes, coll. «Res Publica», 2008, p. 149-165. 

BILAND E., EIDELIMAN J-S., GOJARD S., «Ceteris (non) paribus ? Combiner régression logistique et analyse des données pour étudier les arrangements pratiques des personnes handicapées ou dépendantes», Genèses, no 73, 2008, p. 37-56.

BELIARD A., BILAND E., «Enquêter à partir de dossiers personnels. Une ethnographie des relations entre institutions et individus», Genèses, no 70, 2008, p. 106-119.

BILAND E., «Comprendre la diversité des modes d’organisation quotidienne après 50 ans», Retraite et société, no 53, 2008, p. 67-86.

BILAND E., «Collectivités locales», in J-M. Barreau (dir.), Dictionnaire des inégalités scolaires, ESJ, coll. «Pédagogies», 2007, p. 46-49.

BILAND E., «La “démocratie participative” en “banlieue rouge”. Les sociabilités politiques à l’épreuve d’un nouveau mode d’action publique.», Politix, v.19, no 75, 2006, p. 53-74.

Curriculum

Études postdoctorales (Centre national de la recherche scientifique)
Doctorat en sociologie (EHESS / École Normale Supérieure)
DEA de sciences sociales (EHESS / École Normale Supérieure)
Maîtrise en sociologie (Université Paris-Descartes)

Intérêts de recherche

  • Administrations et fonctions publiques
  • Comparaison France-Québec-Canada
  • Méthodes d’enquête
  • Politiques sociales et familiales
  • Science politique
  • Sociologie politique du droit et de la justice