Histoire

Apprenez-en plus sur l'histoire du Département de science politique de l'Université Laval.

1943

Création de la Faculté des sciences sociales de l'Université Laval.

1943

Le Département de sociologie intègre des cours de science politique.

1947

Georges-Henri Lévesque forme un comité pour étudier la possibilité de fonder un Département de science politique à la Faculté des sciences sociales.

1954

Création du Département de sciences politiques administratives par 3 professeurs du Département de sociologie: Gérard Bergeron, Léon Dion et Maurice Tremblay.

La science politique est mal vue par le gouvernement de l'Union nationale. Le mot politique a une connotation suspecte à cette époque, c’est pourquoi l’appellation administrative est ajoutée au nom du département et que l’intitulé sciences politiques est mis au pluriel. Quatre premiers étudiants s'inscrivent en 1954.

1960

Au cours de la décennie 1960, le Département prend son envol. Léon Dion est nommé directeur de 1960 à 1967, le nombre d’étudiants augmente et la recherche se développe.

1961

Le Département change de nom pour celui de Département de science politique. L’année suivante, il offre 2 nouvelles concentrations dans son programme: les relations internationales et l’administration publique.

1964

Ajout de la concentration de théorie politique, appelée quelques années plus tard «analyse politique».

1969

Fondation du Laboratoire de recherches politiques sur le Québec qui devient, en 1973, le Laboratoire d’études politiques et administratives (LEPA).

Fondation du Centre québécois de relations internationales (CQRI) par le Secrétariat francophone de l'Institut canadien des affaires internationales. Paul Painchaud en est le premier directeur.

1970

Parution du premier numéro de la revue Études internationales par le CQRI.

1978

Vincent Lemieux reçoit la médaille Pariseau de l'Association canadienne-française pour l'avancement des sciences.

1988

Création du Programme de recherche en analyse de politique étrangère, sous la direction de Gordon Mace au CQRI.

Création de la maîtrise en relations internationales. Gérard Hervouet en est le tout premier directeur.

1994

Le CQRI est remplacé par l'Institut québécois des hautes études internationales (HEI), qui récupère une partie des fonctions du Centre, dont la publication de la revue Études internationales. Les programmes de recherche sont pris en charge par le Groupe d'études et de recherches en relations internationales dirigé par Gordon Mace.

1995

Vincent Lemieux reçoit un doctorat honorifique de l’Université d’Ottawa.

1997

L’Association canadienne de science politique a créé le prix Vincent-Lemieux afin d’honorer tous les 2 ans la meilleure thèse de doctorat en science politique au Canada.

1998

Vincent Lemieux reçoit le prix Léon-Gérin.

2000

Le Centre d’analyse des politiques publiques (CAPP) est né en l’an 2000 de l’élargissement du Groupe de recherche sur les interventions gouvernementales (GRIG), lui-même créé en 1985 par Vincent Lemieux, Réjean Landry et Jean Crête. Sous l’impulsion de son directeur fondateur, Jean Crête, le CAPP est rapidement devenu un pôle central de la recherche en politiques publiques au Québec.

2001

Vincent Lemieux est nommé professeur émérite.

2002

Création du Centre d’études interaméricaines à l’Institut québécois des hautes études internationales. Gordon Mace en est le directeur de 2002 à 2014. François Gélineau a ensuite pris la relève.

2003

Vincent Lemieux a été nommé officier de l’Ordre national du Québec pour sa contribution au développement de la science politique et de la société québécoise.

2005

Création du baccalauréat intégré en philosophie et science politique (BIPSP) en collaboration avec la Faculté de philosophie.

Création du microprogramme de 2e cycle en affaires publiques et représentations des intérêts (APRI).

Création du certificat en science politique à distance.

2006

Louise Quesnel est nommée professeure émérite.

Vincent Lemieux est nommé membre de l’Ordre national du Québec

Création du doctorat en études internationales aux HEI.

Création du baccalauréat intégré en affaires publiques et relations internationales (BIAPRI) en collaboration avec le Département d’économique et la Faculté de droit.

2007

Louis Balthazar a été nommé officier de l’Ordre national du Québec.

Création de la Chaire du Canada sur les conflits identitaires et le terrorisme, dont la titulaire est Aurélie Campana.

Création de la Chaire de recherche sur la démocratie et les institutions parlementaires. Louis Massicotte est nommé titulaire de cette chaire jusqu’en 2010, lorsque François Gélineau lui succède.

La Faculté des sciences sociales a approuvé la création d’une nouvelle maîtrise en affaires publiques (MAP). Ce programme est dirigé par le professeur Steve Jacob, qui en a été le principal maître d’œuvre.

2008

Gordon Mace est récipiendaire du Distinguished Scholar Award attribué par ISA Canada.

2009

À l’initiative du secrétaire général de l’Assemblée nationale du Québec, M. François Côté, le Programme des pages de l’Assemblée nationale est créé.

Louis Balthazar a reçu une décoration spéciale de l’Association for Canadian Studies in the United States (ACSUS) pour sa contribution aux études canadiennes aux États-Unis depuis 40 ans.

Anne-Marie Gingras remporte le prix Léon-Dion.

2011

Création de la Chaire sur le développement durable du Nord, dont le titulaire est Thierry Rodon.

2012

Raymond Hudon reçoit le prix Donald-Smiley.

2013

Louis Balthazar reçoit une médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II.

Pour souligner sa carrière exceptionnelle, une rue portant le nom Léon Dion est inaugurée par monsieur Régis Labaume, maire de Québec.

Guy Laforest est nommé Chevalier de l’Ordre de la Pléiade.

Philippe Le Prestre est nommé Chevalier de l’Ordre national de Madagascar.

Réjean Pelletier est intronisé comme membre de la Société royale du Canada.

Steve Jacob reçoit le Prix Reconnaissance de la Société québécoise d’évaluation de programme.

2014

Création de la Chaire de recherche du Canada en économie politique internationale. Jean-Frédéric Morin, qui était auparavant professeur à l’Université libre de Bruxelles, est recruté comme titulaire de cette chaire de recherche.

2016

Gordon Mace est nommé professeur émérite.

2017

Après sa création en décembre 2013, le Centre interdisciplinaire de recherche sur l’Afrique et le Moyen-Orient (CIRAM) a obtenu sa reconnaissance comme centre en émergence de l’Université Laval en février 2017. Marie Brossier est codirectrice de ce centre.

Sule Tomkinson reçoit le prix Vincent-Lemieux.

Création de la Chaire de recherche du Canada sur l’immigration et la sécurité. Philippe Bourbeau, qui était auparavant professeur à l’Université Cambridge, est recruté comme titulaire de cette chaire de recherche.

Création de la Chaire de recherche du Canada en diplomatie publique. Caterina Carta, qui était auparavant professeure au Collège Vesilius de la Vrije Universiteit de Bruxelles, est recrutée comme titulaire de cette chaire de recherche.

Création de la Chaire de leadership en enseignement des données sociales numériques. Yannick Dufresne est recruté comme titulaire de cette chaire de recherche.

Proportion du corps professoral selon le pays des études doctorales

proportion-prof-pays-etudes-doctorales.png