Profils des stagiaires postdoctoraux

Marie Neihouser

Stagiaire postdoctorale
Département de science politique
marie-cecile.neihouser.1@ulaval.ca

Titre de la thèse: Étude de la communication en ligne des députés. Comparaison France-Québec.

Ce projet propose d’étudier la communication «online» des députés. Il s’articule autour de quatre axes principaux. Le premier axe consiste à s’interroger sur les stratégies de multipositionnalité en ligne des députés (blogue, Twitter, Facebook, Instagram). En effet, contrairement à la plupart des travaux existants, nous ne nous concentrons pas sur l’analyse de l’usage d’un seul support par les parlementaires, mais nous cherchons plutôt à étudier leurs pratiques en ligne dans leur globalité: qui est présent sur quel support? Pourquoi? Avec quel «succès»? Qu'écrit chaque député sur quel support? Quels sont les liens entre les comptes du député sur les différents supports? etc. Le deuxième axe du projet interroge la potentielle recomposition des rôles des différents acteurs de la communication parlementaire à l’une des stratégies de communication «online» des députés: quelle place tiennent les assistants parlementaires dans les usages communicationnels du net de leur député? La présence des députés «online» entraîne-t-elle un repositionnement des entreprises de communication dans l’économie de la communication politique? Comment les journalistes traditionnels gèrent-ils cette présence médiatique nouvelle des députés? Dans quelle mesure permet-elle à ces derniers de contourner les médias traditionnels? En quoi cette présence change la relation entre députés et lobbyistes? Enfin, le troisième axe du projet a pour but d’analyser l’impact de la présence «online» des députés sur leurs manières de faire de la politique, que ce soit au niveau de leurs pratiques, de leur relation aux citoyens et aux lobbys, en matière de transparence et de temporalité, en matière d’acquisition de ressources, etc. Le quatrième axe consiste en une comparaison entre les députés québécois actuellement en poste et les députés français élus en 2017.

Directeur : Thierry Giasson

Formation

Ayant fait l'essentiel de ses études à l'Université de Montpellier (France), Marie Neihouser est, depuis décembre 2015, titulaire d'un doctorat de science politique de cette université (dir. Pr. Jean-Yves Dormagen). Elle détient notamment un Master Recherche de science politique (Université de Montpellier), ainsi qu'un Master en histoire de la construction européenne de l'Universita degli Studie de Sienne(Italie). Elle a par ailleurs obtenu une charge d'enseignement à l'Université de Montpellier dès sa première année de contrat doctoral (2010-2013). Elle a par la suite poursuivi cette activité d'enseignement à travers la fonction d'attachée temporaire d'enseignement et de recherche. Elle est aujourd'hui qualifiée par le CNU aux fonctions de maître de conférences en France pour les sections «science politique» et «sociologie».

Publications

Un nouvel espace médiatique? Sociologie de la blogosphère politique française, Paris, LGDJ Lextenso, Collection des thèses – Fondation Varennes, 2016.

«Les blogs politiques en France: fréquentation et participation des lecteurs», Dossier «Le web politique au prisme de la science des données», Revue Réseaux, 2017/4, no 204, p.133-158.

«Les blogs politiques, un support favorable à l’engagement citoyen?», Dossier «S’engager sur Internet. Mobilisations et pratiques politiques», Revue Politique de Communication, Automne 2014, no 3.

Bourses et distinctions

Finaliste du Prix de thèse de l'Institut Varennes (section: Information et communication - 2016)

Prix de thèse de la Faculté de droit et de science politique de l'Université de Montpellier (2016)

Bourse au mérite de la Région Languedoc-Roussillon (2009-2010)

Major de promotion: Licence 3 (2007-2008), Master 1 (2008-2009), Master 2 (2009-2010)

Intérêts de recherche

  • Communication politique
  • Internet politique
  • Sociologie des médias