Photo des organisatrices du colloque

Colloque Étudiant Féministe : Pluralité et Convergences

  • Événement

Le 16 mars prochain se tiendra le 4e Colloque étudiant féministe, sur le thème Pluralités et convergences. Sophie Marois et Marie-Philippe Paquet, membres du Comité Femmes ULaval et organisatrices du colloque, nous présentent l’évènement et sa programmation officielle.

Ce 4e Colloque étudiant féministe (CÉF) propose de réunir à l'Université Laval la relève en recherche féministe pour échanger et transmettre des savoirs, contribuer à la formation des étudiantes et des étudiants et tisser des liens entre les différent.e.s actrices et acteurs du milieu. Cette année, le CÉF s'organise sous le thème « Recherches féministes : pluralité et convergences ». Le but est de réfléchir les féminismes dans leur hétérogénéité et dans leurs imbrications avec d'autres mouvements sociaux et/ou théories. En misant sur ce dynamisme, nous espérons ouvrir la discussion à l'ensemble des enjeux qui touchent au féminisme et au genre.

Ce colloque vise à créer un espace de convivialité pour que des étudiant.e.s de disciplines variées puissent présenter leurs travaux et explorer la scène actuelle des études féministes et des études sur le genre. Les étudiant.e.s des trois cycles universitaires ont été invité.e.s à proposer une communication dans le format de leur choix sur le thème de la  pluralité et des convergences dans les recherches féministes. Nous avons reçu de nombreuses propositions d’étudiant.e.s de l’Université Laval, de l’Université du Québec à Montréal et de l’Université d’Ottawa. Un comité de sélection s’est penché sur l’ensemble des propositions pour en retenir neuf, en cherchant à favoriser la rigueur scientifique, la diversité des thématiques et la pluridisciplinarité.  

Le CÉF se déroulera à la salle du conseil de la Faculté des sciences sociales (DKN-3470) le vendredi 16 mars pour une journée complète sous forme de table ronde débutant à 8h30. La programmation rassemble des étudiant.e.s en sociologie, en anthropologie, en développement international, en droit, en études féministes, en histoire, en philosophie et en science politique. Chacune des neuf communications durera une trentaine de minutes et sera suivie d’une période de questions et de discussions. La journée se clora par un 5 à 8 vins et fromages, au cours duquel il y aura une performance du Collectif RAMEN, un collectif de poésie de Québec, connu notamment pour ses écrits « queer » et féministes.

Depuis le début de l’organisation, nous avons pu compter sur le soutien de nombreuses personnes, membres du corps professoral, du Comité Femmes et de la Chaire Claire-Bonenfant - Femmes savoir et société, dont nous sommes très reconnaissantes. Nous tenons à remercier le Département de sociologie et toutes les organisations qui se sont engagées à nous apporter du soutien financier: le Réseau Québécois en Études Féministes (RéQÉF), l’Association des Étudiant.e.s en Sciences Sociales (AÉSS), le Regroupement des Étudiant.e.s en Sociologie de l’Université Laval (RÉSUL), le Comité Femmes du Département d’anthropologie et le Café Chez Pol.

Ce colloque est universellement accessible[1] et gratuit. Pour vous y inscrire, veuillez vous rendre au lien suivant. Pour suivre toutes les actualités du colloque, voici le lien vers la page Facebook.

Nous sommes très heureuses de participer à l’organisation de ce projet et sommes confiantes que l’évènement sera un succès. Au plaisir de vous y voir en grand nombre!

 

PROGRAMMATION

8h30 : Accueil et ouverture

9h-9h45 : Camille Garon - For a dark skin girl

9h45-10h30 : Charlotte Desplat - La sous-culture du Roller Derby et le développement de féminités alternatives

 

Pause

 

10h45-11h30 : Adrien Savolle - Les féminismes chinois : perspective historique et effets de la globalisation

11h30-12h15 : Les transformations du discours féministe pour l'avortement libre et gratuit : regard historique sur les revues québécoises Deboutte! et La vie en rose

 

Pause diner

 

13h-13h45 : Marie-Pier Bélanger, Jordan Huot-Roberge, Lucie Pelletier-Landry et Laurence Raynault-Rioux - Le sexisme aux tables : Place à une résistance féministe

13h45-14h30 : La morale en situation de Simone de Beauvoir: « précurseure » de l'éthique du care?

 

Pause

 

14h45-15h30 : Élise Vaillancourt - Utilisation politique du corps comme médium de lutte environnementale dans les actions directes menées par des femmes et des « queer » contre la ligne 9 d'Embridge

15h30-16h15 : Julie Francoeur - Des « brebis égarées ». Portrait des détenues à la Prison des femmes de Québec, 1931-1972

16h15-17h : Maude Cloutier - Comment la procédure pénale reproduit-elle la violence faite aux femmes victimes d'agression sexuelle?

 

17h à 20h - Vins et fromages

         17h30 : Performance du collectif RAMEN

 

[1] Par universellement accessible, nous entendons que le choix de la salle a été fait de manière à assurer qu’elle soit accessible aux personnes en situation de mobilité réduite.