Baccalauréat en science politique, Université Laval

90 crédits

Baccalauréat en science politique

Message important:
Nouvelle concentration - Communication et stratégies politiques

Témoignages

Contenu
Corps

Alexandre Duval

Journaliste à Radio-Canada et diplômé du baccalauréat en science politique

Corps

anne-sophie-leclerc-ulaval.jpgAnne-Sophie Leclerc

Diplômée du baccalauréat en science politique et de la maîtrise en affaires publiques

«Grâce au baccalauréat en science politique, j’ai pu me familiariser avec les innombrables composantes théoriques du monde de la politique tout en acquérant de solides compétences méthodologiques. Dans le cadre du programme de stage des pages à l’Assemblée nationale, j’ai pu observer de près les coulisses de la vie parlementaire québécoise. De plus, en tant que coordonnatrice de mon association étudiante, j’ai organisé des conférences ainsi que plusieurs autres activités reliées à la promotion de la science politique. Je crois que la formation d’un ou d’une politologue doit nécessairement être enrichie d’expériences concrètes pour qu’elle soit complète, et c’est ce qu’offre la formation au baccalauréat en science politique.»

Corps

paul-levesque-ulaval.jpgPaul Lévesque

Diplômé du baccalauréat en science politique et de la maîtrise en science politique

«Après mon baccalauréat en science politique, j’ai voulu poursuivre à la maîtrise pour accentuer ma capacité d’analyse des problématiques politiques. La maîtrise m’a offert l’occasion d’établir des liens privilégiés avec des professeurs, ce qui a grandement augmenté ma capacité d’analyse et de compréhension de la politique québécoise et canadienne.»

Corps

felix-roy-ulaval.jpgFélix Roy

«En m'inscrivant au baccalauréat en science politique, j’étais conscient qu’il s’agissait d’un domaine d’études multidisciplinaire et que j’allais être confronté à des questionnements, mais cela m’importait peu, j’avais la conviction que cette discipline universitaire allait combler mes attentes et m’offrir des opportunités professionnelles. Maintenant étudiant à la maîtrise, je retiens de mon passage en science politique à l’Université Laval le dévouement du corps professoral à la réussite des étudiants, les nombreuses occasions de se familiariser avec le marché de l’emploi et les notions théoriques et méthodologiques acquises par l'étude de cette discipline.

En ayant choisi l'Université Laval, j’ai été en mesure de mieux comprendre les enjeux de notre société, tout en ayant été mis en contact avec de nombreux chercheurs et politiciens. Ainsi, j’ai réalisé un stage d’études auprès d’un député canadien, découvert le fonctionnement et les "coulisses" du gouvernement du Canada à Ottawa et consolidé mon réseau professionnel. Finalement, mes 3 années au baccalauréat en science politique m’auront permis de rencontrer d’autres étudiants, tout aussi passionnés par les questions de gouvernance et par les questions d’égalité des sexes. La science politique donne accès à un domaine rempli d’opportunités, il suffit de saisir son moment afin de changer le monde à sa manière.»