Maîtrise en science politique avec mémoire, Département de science politique, ULaval

Maîtrise en science politique - avec mémoire

45

Crédits

Reconnaissance d'acquis maximale: 10

2 ans

Durée estimée à temps complet

Message important:

Séance d'information disponible pour ce programme

Aperçu

Contenu
Corps

Ce programme d'études en science politique vous permettra de développer des habiletés en recherche. Vos travaux seront encadrées par un corps professoral de qualité aux connaissances diversifiées.

En bref

Corps

Cette maîtrise avec mémoire est axée sur l'apprentissage des méthodes de recherche, de la délimitation d'un problème à sa résolution et à la diffusion des résultats. Vous acquerrez une expérience de travail intellectuel autonome. Vous rédigerez un mémoire lié à l'un des champs de la science politique.

  • Direction à trouver après l'admission: vous pourrez trouver la professeure ou le professeur qui acceptera de superviser vos travaux de recherche après votre admission au programme. Bien qu'elle ne soit pas obligatoire pour l'admission, cette étape est nécessaire pour la poursuite de vos études. Comment trouver votre direction et votre projet de recherche.
  • Temps complet ou temps partiel: c'est vous qui décidez de votre rythme de progression dans le programme.
  • Possibilité de rédiger en anglais: avec l'approbation de la direction de recherche et de la direction de programme, vous pourrez choisir de rédiger vos travaux de recherche en anglais.

Domaines d'expertise

  • Économie politique et décisions publiques
  • Idées politiques
  • Politique comparée
  • Politiques et administration publiques
  • Politiques québécoise et canadienne
  • Pratiques du lobbying
  • Relations internationales
  • Sociologie politique

À qui s'adresse ce programme

Corps

Ce programme s'adresse principalement à la personne titulaire d'un baccalauréat en science politique ou dans un domaine connexe.

Avenir

Corps

Ce programme forme des chercheuses et des chercheurs ainsi que des professionnelles et des professionnels qui étudient, analysent et expliquent les phénomènes liés à des réalités politiques diverses dans le but d'offrir une meilleure compréhension des mouvements politiques locaux, nationaux ou internationaux.

La personne diplômée a su approfondir les connaissances acquises au baccalauréat en produisant un mémoire, ce qui lui permet d'être autonome dans la pratique de la recherche. Elle est en mesure de dégager les enjeux et les facteurs d'influence à l'origine des événements et des décisions politiques, et tente d'en prévoir les effets. Les principales fonctions qui lui sont confiées sont la recherche, la consultation, l'analyse et l'élaboration de politiques.

La personne titulaire d'une maîtrise en science politique est souvent attitrée au service des affaires publiques (informations, relations avec la presse, événements, promotion des intérêts et analyse politique). Elle analyse les enjeux et prépare des rapports. De plus, elle peut être amenée à siéger à des comités, à préparer et à animer des activités propres au fonctionnement du gouvernement ou de l'organisme (ex. élections, missions internationales, affaires provinciales ou fédérales, etc.). Elle peut également poursuivre ses études au doctorat.

Selon l'enquête La Relance à l'université du ministère de l'Enseignement supérieur, les personnes diplômées à la maîtrise en science politique de 2017 connaissaient un taux de placement de 96,8% en janvier 2019 (177 personnes visées par l'enquête et un taux de réponse de 78,5%).

Pour en connaître davantage sur le marché de l'emploi, vous pouvez consulter le portait du marché en science politique du Service du développement professionnel de l'Université Laval.

Corps
Professions
  • Agente et agent de recherche et de planification socioéconomique
  • Analyste de politiques publiques
  • Conseillère ou conseiller dans les organismes publics, parapublics ou privés
  • Gestionnaire de projet
  • Journaliste
  • Recherchiste
Employeurs
  • Bureaux de circonscription, cabinets de ministre
  • Centres et chaires de recherche
  • Cégeps, universités
  • Firmes de communication et de relations publiques
  • Fondations
  • Groupes de pression
  • Maisons de sondage
  • Médias
  • Ministères, organismes publics et parapublics, municipalités
  • Organisations communautaires, syndicales
  • Partis politiques